Homehunt déniche la propriété de vos rêves


Édition du 12 Novembre 2016

Homehunt déniche la propriété de vos rêves


Édition du 12 Novembre 2016

Pierre Sabbagh, pdg de Homehunt.

Le besoin crée la fonction, dit-on. Pierre Sabbagh, pdg et fondateur de Homehunt, déménage six fois entre 2011 et 2014. En tant que développeur et ingénieur dans le domaine des logiciels, il avait travaillé auprès de courtiers immobiliers. Il lui vient l'idée de développer une application mobile de recherche de propriétés, qu'il lancera finalement en 2015. Mais il se heurte alors à un obstacle : la difficulté d'amener les gens à télécharger l'application.

«En 2016, nous avons invité, par l'intermédiaire des médias sociaux, les locateurs ou les acheteurs potentiels de propriétés à nous envoyer leurs critères de recherche par textos, raconte Pierre Sabbagh. Au départ, c'était une campagne qui visait à faire mousser le téléchargement de notre application, mais la formule a connu un tel succès que nous avons carrément pivoté vers elle.»

Homehunt a développé un agent virtuel pour aider les gens à trouver leur prochain lieu de résidence. Les usagers lui envoient leurs critères de recherche par message texte, puis reçoivent des suggestions de propriétés. «On inverse et on simplifie le processus habituel, explique Pierre Sabbagh. Plutôt que de consulter les listes pour voir si des propriétés correspondent à leurs critères, les usagers font connaître leurs critères et découvrent les propriétés qui y correspondent.»

L'intelligence artificielle joue un double rôle. Le chatbot, le logiciel responsable de la communication avec les utilisateurs en langage naturel, reconnaît différentes versions d'une même question et échange de manière naturelle avec les usagers. Cependant, l'apprentissage machine va plus loin, utilisant les mégadonnées pour entraîner le chatbot à mieux servir les utilisateurs et à répondre à une plus grande variété de questions.

Les faits

McKinsey évalue entre 7 100 et 13 100 milliards de dollars américains l'impact économique de l'intelligence artificielle en 2025. Selon Research and Markets, le marché mondial de l'apprentissage machine passera de 2,5 G$ US en 2014 à 12,5 G$ US en 2019.

Homehunt

Homehunt est en démarrage et se concentre pour l'instant sur le marché montréalais. Elle pourrait bientôt faire son entrée à Denver, au Colorado, grâce à une entente avec une société américaine. Certaines agences immobilières l'ont aussi approchée pour obtenir une licence afin d'utiliser cet agent virtuel pour leurs propres listes.

Le défi

Accéder aux données immobilières. Chaque petite enseigne a ses listes, souvent secrètes. Or, Homehunt a besoin d'un stock de propriétés important pour offrir un service satisfaisant. Développer un chatbot bilingue est aussi un défi. Homehunt lance en novembre une version française de son service.

À lire aussi :

Dix secteurs pour entreprendre

FilmOrganic crée un paillis de plastique biodégradable

Hykso compte les coups de poing

Mnubo fait parler les données

Elipto offre le drone aux entreprises

Smooch dépoussière les communications avec la clientèle

Retinad aide à optimiser les applications

Mylo veut aider les Canadiens à épargner

Troadey démocratise l'impression 3D

FrontFundr branche les investisseurs aux entreprises

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.