Huit stratégies originales pour recruter le candidat parfait

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Octobre 2014

Huit stratégies originales pour recruter le candidat parfait

Offert par Les Affaires


Édition du 04 Octobre 2014

Par Claudine Hébert
Combattez les idées reçues

Les PME en région font face à un défi de taille pour combler leurs besoins en main-d'oeuvre : vaincre les préjugés et accepter d'embaucher des immigrants prêts à pourvoir les postes vacants. Tout spécialement s'il s'agit d'un poste de direction dans une industrie de transformation alimentaire. Michèle Bruneau de Lean RH évoque le cas d'une usine de plus de 300 employés où le candidat idéal pour le poste de direction était... de race noire. «Au départ, l'employeur était réticent, car il était convaincu que ses employés refuseraient de travailler sous les directives d'un directeur appartenant à une minorité visible. De plus, l'entreprise ne comptait aucun employé d'origine ethnique», rapporte Michèle Bruneau. Cette experte en recrutement était pour sa part convaincue d'avoir trouvé le bon candidat. Elle était même tellement sûre de son coup qu'elle a permis au client d'étaler le paiement des frais du mandat sur un an plutôt que de régler la totalité de la facture au moment de l'embauche. Non seulement le candidat a conservé son poste, mais l'entreprise continue d'embaucher de nouveaux arrivants. Elle en compte près d'une trentaine aujourd'hui.

Analysez bien votre rémunération

Selon Syntell Capital Humain, plus d'une PME sur trois est prête à augmenter le salaire associé à un poste vacant pour attirer les bons candidats. De l'avis de Jonathan Plourde, chasseur de têtes, les PME devraient pourtant se méfier d'un candidat qui accepte un emploi uniquement pour la rémunération. «Il risque de partir dès qu'un autre employeur lui présentera une offre plus attrayante», avertit-il. Par ailleurs, Jonathan Plourde affirme que de plus en plus de candidats acceptent une diminution de salaire pour se rapprocher de leur résidence.

Affichez vos atouts

Les conditions de travail et la rémunération ne suffisent pas toujours à attirer les candidats. En particulier en région. «Avant d'embaucher des candidats, toute PME devrait faire un exercice d'introspection. Quelle image projette-t-elle ? Quels sont ses avantages et ses faiblesses ? Comment les employés actuels la perçoivent-ils ?» signale Sandrine Théard, consultante à La Source Humaine. L'exercice n'a pas besoin d'être long. Il peut s'effectuer cinq minutes avant le début d'une réunion. «Non seulement ça fait réfléchir la direction et les employés, mais ça suscite la communication interne», précise Sandrine Théard. C'est justement après avoir consulté ses employés pour mieux connaître les avantages de son entreprise qu'un employeur d'une société de TI dans le Centre-du-Québec s'est rendu compte qu'au moins quatre garderies subventionnées se trouvaient à proximité du bureau. Un élément qu'on a ajouté aux descriptions de tâches lors de l'affichage de postes. «Les PME en région ont tout intérêt à miser sur la qualité de vie, la conciliation famille-travail. Des avantages qui intéressent, en général, des candidats d'expérience», souligne la consultante en ressources humaines.

Cliquez ici pour consulter le dossier PME: Forces d'attraction

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Amazon annonce l'ouverture de nouvelles installations au Québec

Les cinq nouvelles installations seront partagées entre Coteau-du-Lac, Laval et Montréal.

Non au «je, me, moi...» en entrepreneuriat

Il y a 22 minutes | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Rien ne me déçoit plus d’un entrepreneur qui souhaite à tout prix réussir, mais qui ne fait que demander.

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.