À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

Publié le 17/09/2021 à 09:06

À surveiller: Marché Goodfood, Alithya et Doordash

Publié le 17/09/2021 à 09:06

Par Catherine Charron

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, Alithya et Doordash? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Marché Goodfood (FOOD, 9,86$): un panier bien rempli

Une grande part des gains de Marché Goodfood devraient bien persister dans le temps selon ce qu’a appris l’analyste de la Banque Scotia George Doumet lors de sa rencontre de la rentrée avec le chef de la direction financière de la société, Jonathan Roiter.

Il note qu’au cours des douze derniers mois, les emblématiques boîtes de repas prêts-à-cuisiner de Marché Goodfood ont connu une envieuse croissance de ses ventes nettes. Non seulement sa clientèle a-t-elle plus fréquemment commandé des paniers, mais elle a aussi été plus gourmande, se procurant davantage d’aliments sans pour autant recourir à des rabais ou du crédit.

Ces derniers semblent même avoir adopté cette nouvelle manière de faire leurs emplettes, puisque le taux de rétention de l’épicier en ligne est en hausse, une observation délectable pour l’analyste qui s’attendait plutôt à un ralentissement de cette croissance, plus d’un an après le début du confinement.

Cela ne devrait pas freiner pour autant Marché Goodfood dans sa campagne d’acquisition de nouveaux clients en cette période plutôt faste pour l’entreprise. En effet, alors que les enfants remettent les pieds à l’école, leurs parents tentent de trouver un moyen d’alléger leur routine de la soirée, entre les devoirs et les petits à coucher, et les boîtes de repas prêts-à-cuisiner ont su en séduire plus d’un à la rentrée par le passé, rappelle l’analyste.

Bien que la société ne soit pas immunisée contre les effets négatifs de l’inflation sur ses assiettes et les difficultés à embaucher, George Doumet indique qu’elle parvient néanmoins à les diluer en ajustant son menu et en investissant dans l’automatisation de ses opérations.

L’analyste se réjouit de voir que des indicateurs clés comme la taille du panier et la fréquence des commandes passées via son service d’épicerie en ligne, pour lequel il a de grandes attentes, sont en constante augmentation.

L’entreprise montréalaise travaille à bonifier son service de livraison le jour même à l’échelle du pays, surtout à Ottawa, Vancouver, et Québec, et ajoute de nouveaux aliments à son inventaire, dont certaines marques bien connues partout au Canada. D’ailleurs, la société fondée par Jonathan Ferrari et Neil Cuggy, qui offre présentement près de 1000 produits, compte en avoir plus de 4000 d’ici deux ou trois ans, rappelle l’analyste de la Banque Scotia.

Même si Marché Goodfood n’a pas encore dévoilé de quelle manière elle comptait faire croître ses revenus en épicerie pour qu’ils génèrent la moitié de ses ventes — il ne représentent que 10% aujourd’hui — elle a réitéré son intention de les faire passer à 20% d’ici son exercice 2022.

L’analyste demeure convaincu qu’ils pourraient représenter plus de 500 millions de dollars (M$) d’ici 2026. Au cours de cet exercice-ci, Marché Goodfood devrait générer 285 M$.

Sachant que son titre s’échange au rabais comparé à celui de sa concurrente Hello Fresh, cela laisse présager une belle croissance pour Marché Goodfood. La Banque Scotia maintient sa recommandation à «surperformance de secteur», et son cours cible à 12$, soit 1,7 fois son ratio valeur d’entreprise/vente attendu pour 2022.

Alithya (ALYA-T, ALYA-N, 3,41$, 2,70 $US): un plan d’action qui donne le goût de rêver

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:30 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Bourse: des prises de profits coupent l'élan de Wall Street qui termine en ordre dispersé

Mis à jour à 17:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

OPINION Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi
Mis à jour à 08:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Les nouvelles du marché
Mis à jour à 08:47 | Refinitiv
Bourse: les gagnants et les perdants du jour
10/08/2022 | Refinitiv

À la une

Bourse: des prises de profits coupent l'élan de Wall Street qui termine en ordre dispersé

Mis à jour à 17:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Metro, Stella-Jones et CAE

Que faire avec les titres de Metro, Stella-Jones et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:30 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.