À surveiller: Couche-Tard, Empire/IGA, et Walmart

Publié le 07/06/2023 à 09:02

À surveiller: Couche-Tard, Empire/IGA, et Walmart

Publié le 07/06/2023 à 09:02

Par Dominique Beauchamp

Walmart (WMT, 149,78$ US): toujours le choix prudent favori de BMO, après la messe annuelle

Kelly Bania de BMO Marchés des capitaux est revenue enchantée de la messe de deux jours tenue à Bentonville pour les actionnaires, les analystes et les employés du géant du commerce de détail.

«Nous restons optimistes à l’égard du positionnement de Walmart tant sur le plan de la micro que de la macro-économie», indique l’analyste qui ajoute que le titre reste son choix prudent favori.

Le reste du rapport énumère dix faits d’armes de l’événement, dont quatre ont retenu le plus son attention.

Walmart est confiante que son plan d’action produira un point de bascule de ses marges l’an prochain après des années d’investissements majeurs dans la politique de prix, dans son infrastructure en ligne et dans la mise à niveau de ses outils technologiques.

«Les futurs investissements mettront davantage l’accent sur les dépenses en immobilisations afin d’appuyer la transformation de sa chaîne d’approvisionnement tout en conservant la flexibilité d’investir à long terme dans la réduction des prix au besoin», rapporte Kelly Bania.

Dans le segment alimentaire, Walmart a abaissé les prix de 200 articles, ce qui représente un effort nettement plus énergique qu’un an plus tôt, mais qui reste plus modéré qu’en 2019. Les réductions de prix proviennent toutes des fournisseurs.

«Dans le cas de marchandises saisonnières ou festives, les promotions visaient à garder les prix inchangés par rapport à l’an dernier. Parmi ceux qui ont acheté au moins article à prix promotionnel, 15% étaient de nouveaux clients pour la section alimentaire du magasin», relate-t-elle.

Les revenus de la plateforme publicitaire du détaillant restent robustes, avec des recettes de 2,7 milliards de dollars américains en 2022-23. Au premier trimestre de 2024, les recettes mondiales ont bondi de 30% par rapport au même trimestre, un an plus tôt.

Les marques nationales dépensent plus afin de défendre leur part de marché par rapport aux marques maison. Des changements au processus d’enchères de publicité ont aussi eu l’effet d’abaisser les tarifs moyens, attirant les annonceurs.

Enfin, la forte croissance des produits de tierce partie dans l’offre totale des marchandises offertes alimente aussi le bassin d’annonceurs sur sa plateforme de publicité.

Le plus récent concept de magasins est bien parti, note aussi Walmart. Les espaces-boutiques par marque, l’affichage numérique, l’usage de mannequins, les allées plus larges et les nouveaux accessoires fixes en magasin améliorent le rendement des ventes de l’ordre de 2 à 3%. Le détaillant a donné en exemple la hausse de 20% des ventes, au premier trimestre, du magasin de Teterboro (New Jersey) après les rénovations.

Walmart prévoit 300 de telles rénovations en 2023-24.

Kelly Bania considère que les pertes du commerce en ligne affaiblissent temporairement la capacité bénéficiaire de Walmart qui devrait reprendre du mieux au cours des prochaines années.

Les investissements massifs déployés dans toute l’organisation lui procurent un avantage concurrentiel durable qui mérite une plus-value, fait valoir l’analyste qui réitère sa recommandation d’achat et son cours cible de 170 $US, soit 24 fois le bénéfice de 7$ US par action prévu en 2025.

L’action de Walmart fait du surplace depuis six mois, mais s’est appréciée de 20% depuis un an.

 

Sur le même sujet

Les perspectives à long terme d'Alimentation Couche-Tard restent intactes

Édition du 10 Avril 2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Les perspectives à long terme restent intactes pour Alimentation Couche-Tard.

À surveiller: WSP Global, Lightspeed et Dollarama

04/04/2024 | Matthieu Hains

Que faire avec les titres de WSP Global, Lightspeed et Dollarama? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 21/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour le 21/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.