Les perspectives à long terme d'Alimentation Couche-Tard restent intactes


Édition du 10 Avril 2024

Les perspectives à long terme d'Alimentation Couche-Tard restent intactes


Édition du 10 Avril 2024

Par Jean Gagnon

(Photo: Roméo Mocafico)

La BOUSSOLE BOURSIÈRE est une rubrique qui traite d’un événement marquant et de son effet sur le marché boursier en s’appuyant sur l’analyse d’experts. Cette analyse pourra être autant fondamentale que technique.


(Illustration: Camille Charbonneau)

 

Les perspectives à long terme restent intactes pour Alimentation Couche-Tard (ATD, 77,31 $), mais la situation à court terme comporte certaines inquiétudes.

Comme on pouvait le craindre, une diminution des dépenses des consommateurs moins fortunés est venue affecter les résultats financiers du troisième trimestre de l’opérateur de dépanneurs et de stations-service, diffusés le 20 mars après la fermeture des marchés boursiers.

Pour la période de trois mois terminée le 4 février, les marges brutes sur les ventes d’essence ont diminué aux États-Unis, et la contribution financière des actifs récemment acquis de la société européenne TotalEnergies a été moins importante que prévu. Le résultat est que le bénéfice par action pour le trimestre a été de 0,65 $US, loin sous la cible de 0,84 $US du consensus des analystes.

Un grand nombre d’investisseurs se sont alors empressés de réduire ou de simplement vendre leurs positions dans l’entreprise. Le titre est tombé de près de 82$à 76 $dès l’ouverture des marchés le 21 mars. Cela a fait perdre au titre presque toute l’embellie qu’avait générée la divulgation des résultats du trimestre précédent, en décembre.

 

Des analystes confiants

Plusieurs analystes ont malgré tout publié des rapports somme toute rassurants. «Bien que la situation à court terme puisse sembler incertaine à cause de la faiblesse de la demande des consommateurs, les perspectives à plus long terme demeurent très positives», conclut Irene Nattel, analyste à RBC Marchés des capitaux. Confiante, elle réitère sa recommandation de «surperformance»sur le titre de Couche-Tard, tout comme son cours cible sur un an de 94 $.

Même son de cloche de la part de Chris Li, analyste chez Valeurs mobilières Desjardins. Il croit lui aussi que le titre pourrait faire face à une certaine volatilité à court terme, mais que les perspectives à plus long terme demeurent positives. «Nous croyons que Couche-Tard est bien placée pour connaître une performance fort intéres-sante à long terme compte tenu des initiatives mises en place pour favoriser une solide croissance organique, ainsi que de nombreuses occasions de fusions et acquisitions», dit-il.

 

Un pipeline d’acquisitions bien garni

La mollesse de la consommation risque de durer pendant quelques trimestres encore, craint également Philippe Côté, gestionnaire de portefeuille à Eterna Gestion de placements. «Mais ce qui prendra plus d’importance éventuellement pour les investisseurs, c’est son pipeline d’acquisitions qui est bien garni», dit-il. Couche-Tard profite d’un solide bilan financier avec un ratio de dette nette/bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) de 2,2 fois, ce qui lui assure une bonne capacité de procéder à des acquisitions, note-t-il.

Il ajoute que la transition vers les véhicules électriques est moins rapide que prévu, ce qui laisse croire que le carburant restera populaire plus longtemps. Couche-Tard aura donc plus de temps pour effectuer sa transition, à son avis. Lui aussi voit d’un bon oeil les perspectives à plus long terme de cette vedette du Québec Inc.

 

Une analyse technique en deux temps

Le premier graphique, celui des fluctuations hebdomadaires de la valeur de l’action au cours des trois dernières années, appuie bien la thèse selon laquelle les perspectives financières à long terme demeurent intactes, explique Monica Rizk, analyste technique senior pour les publications Phases & Cycles.

Malgré sa chute prononcée à la suite de la divulgation des derniers résultats trimestriels, le titre est demeuré au-dessus de sa ligne de tendance (ligne noire pointillée). Tracée à partir de tous les bas que le titre a touché durant cette période, on constate que chaque recul n’était alors qu’une correction dont le creux était toujours plus haut que le précédent, suivi d’un nouveau sommet lui aussi plus haut que le précédent. De plus, la moyenne mobile de 200 jours (ligne grise) est venue confirmer cette tendance durant toute la période, et elle continue de constituer un support majeur pour la suite des événements.

Mais l’image à plus court terme projette une situation quelque peu différente, si bien que les prochains mois pourraient effectivement offrir une certaine volatilité, estime Monica Rizk.

Sur le second graphique, celui des fluctuations quotidiennes de la dernière année, la ligne de tendance (ligne pointillée noire) a été clairement enfoncée, et un écart (identifié par la petite flèche) a été créé entre le prix d’ouverture le jour de l’annonce des derniers résultats, et la fermeture de la journée précédente, signale l’analyste. Le fait que cet écart ne se soit pas refermé rapidement au cours des quelques séances de négociations suivantes dénote une certaine hésitation chez les investisseurs, et il est probable que l’on assiste durant quelque temps à une période de consolidation durant laquelle le titre va fluctuer horizontalement entre 74$ et 83 $, estime l’analyste.

Cette période de consolidation pourrait fournir la base pour un retour de la tendance haussière vers de nouveaux sommets. Mais l’analyste ajoute qu’il faudra porter une attention toute particulière au niveau de 74 $-75 $. Selon elle, une cassure convaincante de ce niveau placerait alors la tendance à long terme dans une situation beaucoup plus précaire.

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et les perdants du 28 mai

Mis à jour le 28/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Les nouvelles du marché du mardi 28 mai

Mis à jour le 28/05/2024 | Refinitiv

Les ventes d’iPhone d’Apple en Chine ont bondi de 52% en avril.

OPINION Bourse: le Nasdaq bat un record, le Dow Jones recule
Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi 28 mai
Mis à jour le 28/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Bourse: les gagnants et les perdants du 27 mai
Mis à jour le 27/05/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.