À surveiller: Couche-Tard, CAE et Tecsys

Publié le 28/11/2023 à 09:18

À surveiller: Couche-Tard, CAE et Tecsys

Publié le 28/11/2023 à 09:18

Par Catherine Charron

Tecsys (TCS, 30,84$): une occasion méconnue

Le virage vers un modèle SaaS qu’a entrepris Tecsys a su charmer Amr Ezzat d’Échelon Capital Market qui suit dorénavant le titre de la société de développement de logiciel.

La valeur de son titre a plus que doublé au cours des cinq dernières années, au moment où son nombre de ventes s’est «significativement accéléré», passant d’un taux de croissance interne de 1,1% entre l’exercice 2017 à celui de 2019, puis de 19,3% être celui de 2019 et de 2023.

Pourtant, soulève l’analyste, ses actions valent présentement 50% de moins que son sommet atteint en février 2021. Certes, reconnait-il, ses marges ont glissé par rapport à cette même période passant de 13,2% en 2021 à 6,2% en 2023. Ce phénomène touche pourtant de nombreuses autres entreprises du secteur des technologies, fait-il remarquer.

Depuis l’exercice 2020, le taux de croissance interne de l’entreprise ne cesse de dépasser les 10%, ce qui fait acte de foi de la capacité de l’organisation à accaparer des parts de marché et d’accroitre son nombre d’abonnés. Après avoir su saisir une occasion au début de la pandémie, tout porte à croire selon Amr Ezzat que l’entreprise poursuivra sur sa lancée.

Il ajoute que son obligation de performance restante – ce qu’on appelle dans la langue de Shakespeare le remaining performance obligation – était en hausse de plus de 36% au premier trimestre de 2024 à 139,4 millions de dollars. Ce gage de la performance future de l’entreprise indique à l’analyste que Tecsys a des clients fidèles, et qu’elle est en bonne posture pour générer des revenus. D’après lui, l’entreprise devrait augmenter ses ventes d’environ 13% en moyenne au cours des deux prochaines années, et ce taux devrait s’accélérer par la suite.

«La pierre angulaire de notre thèse d'investissement réside dans le fait que le flux de revenus qui connaît la croissance la plus rapide – soit le SaaS – affiche également les marges les plus élevées (~50%), ouvrant ainsi la voie à une croissance agressive des bénéfices», écrit l’analyste.

La bonne nouvelle, selon lui, c’est que ces marges sont appelées à augmenter, pour atteindre au cours de l’exercice 2028 près de 70%. Ainsi, la marge sur son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement se situera à 17,5%, elle qui se trouve présentement à 6,2%, rappelle Amr Ezzat.

C’est pourquoi il encourage les investisseurs à miser sur le long terme avec ce titre.

Echelon Capital Market fixe donc son cours cible à 45$, et sa recommandation à «achat».

 

Sur le même sujet

Diversifier les bastions masculins

17/04/2024 | Emilie Laperrière

CAE et Behaviour Interactif redoublent d’efforts pour créer un milieu de travail diversifié et inclusif.

CAE signe un accord avec Nav Canada pour former des contrôleurs aériens

Cet accord prévoit la formation de contrôleurs aériens à compter de cet automne.

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

17/04/2024 | Daniel Dufort

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

17/04/2024 | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour le 17/04/2024 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.