À surveiller: Couche-Tard, CAE et Tecsys

Publié le 28/11/2023 à 09:18

À surveiller: Couche-Tard, CAE et Tecsys

Publié le 28/11/2023 à 09:18

Par Catherine Charron

Alimentation Couche-Tard devrait être parvenue à tirer son épingle du jeu grâce à sa bonne gestion et aux bénéfices qu’elle aura su tirer de la vente d’essence, anticipe Chris Li de Valeurs mobilières Desjardins. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Couche-Tard, CAE et Tecsys? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Alimentation Couche-Tard (ATD, 79,2$ : sauvée par les marges tirées de l’essence

Tout comme ses pairs, Alimentation Couche-Tard devrait avoir connu au cours du trimestre dernier un essoufflement de la demande aux États-Unis et du côté des produits du tabac. Or, elle devrait être parvenue à tirer son épingle du jeu grâce à sa bonne gestion et aux bénéfices qu’elle aura su tirer de la vente d’essence, anticipe Chris Li de Valeurs mobilières Desjardins.

Il s’attend à ce que la croissance des ventes d’un même magasin comparable atteigne 1,3%, alors qu’elle était de 2,1% au trimestre précédent. À pareille date l’an dernier, rappelle-t-il, elle avait plutôt bondi de 5,6%. Il trouve d’ailleurs qu’à 2,6%, la cible du consensus des analystes est un peu trop optimiste.

Si le volume de ventes d’essence ne devait pas avoir bougé par rapport au trimestre dernier, voir glisser de 0,5% en trois mois en Europe, il devrait plutôt avoir grimpé de 4,5% au Canada. En effet, souligne Chris Li, l’entreprise a déployé des efforts pour y regagner des parts de marché.

Ce dernier mise sur des marges de profits de l’ordre de 46,50 cents américaines (¢US) par gallon, ce qui est plus que ce à quoi s’attend le consensus (43 ¢US par gallon) ou même la cible de 40 ¢US par gallon sur laquelle table Alimentation Couche-Tard.

Au Canada aussi, l’analyste est plus optimiste et anticipe une marge de 12,75 ¢ par litre.

Ses frais de vente, généraux et administratifs devraient avoir bondi de 3,5% en un an, ce qui est légèrement moins qu’au trimestre précédent, à cause de l’augmentation des salaires, les pressions inflationnistes et de ses investissements supplémentaires. L’entreprise devrait toutefois être parvenue à limiter la hausse de ses coûts, estime Chris Li.

L’analyste s’attend à ce que le bénéfice par action de Couche-Tard ait atteint 0,77$, tandis que le consensus table sur 0,78$.

Il revoit aussi à la hausse ses attentes pour l’exercice en cours, tablant dorénavant sur un bénéfice par action de 3,02 dollars américains ($US) et des revenus de 72,8 milliards de dollars américains (G$US), plutôt que sur 2,97 $US et 72,7 G$US respectivement. En 2025, ceux-ci devraient plutôt atteindre 85,4 G$US.

À la veille de la publication des résultats de l’organisation, ce dernier ne croit pas que ce qui sera dévoilé à la fermeture des marchés le 28 novembre 2023 ne change pas complètement la mise, bien qu’il compte «revoir ses prévisions et son évaluation à la suite des résultats», écrit-il dans sa note.

Il demeure convaincu que l’entreprise est bien positionnée pour croître, et pas que grâce à des acquisitions : selon lui, le taux de croissance annuel composé de son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement devrait osciller entre 4% et 5% entre les exercices 2023 et 2028. C’est plus prudent que la cible que s’est fixée l’organisation (7%), reconnait l’analyste.

Son cours cible est maintenu à 82$, et sa recommandation à «achat».

CAE (CAE, 28,58$): une vente qui donne de la perspective

Sur le même sujet

Nvidia et CAE: des titres qui vont dans des directions opposées

24/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Nvidia a su satisfaire ses admirateurs cette semaine, ce qui n'a pas été le cas pour CAE, raconte Luc Girard.

Le secteur de la défense de CAE subit une perte de valeur

Le chiffre d’affaires pour le trimestre devrait totaliser 1,13 milliard de dollars.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.