À surveiller: Loblaw, Netflix et Canadien National

Publié le 24/01/2024 à 10:28

À surveiller: Loblaw, Netflix et Canadien National

Publié le 24/01/2024 à 10:28

Par Denis Lalonde

Canadien National (CNR, 169,65$) : un arc-en-ciel émerge des nuages

Les analystes de Valeurs mobilières Desjardins se disent satisfaits des résultats du transporteur ferroviaire de marchandises Canadien National durant le quatrième trimestre de 2023, mais surtout par les prévisions de la direction de l’entreprise pour 2024.

«Les prévisions misent sur une croissance d’environ 10% du bénéfice par action et par une augmentation d’environ 5% (mid-single-digit) des revenus de tonnes-milles commerciales», souligne l’analyste Benoît Poirier.

Ce dernier ajoute qu’au 4e trimestre de 2023, le CN a fait état de revenus de 4,47 milliards de dollars (G$), ce qui est supérieur à sa prévision de 4,42G$, ainsi qu’à celle du consensus de 4,37G$. «Le ratio d’exploitation (soit les charges d’exploitation exprimées en pourcentage des revenus) a été de 59,3%, ce qui est mieux que celui de 59,5% auquel nous nous attendions», écrit-il.

De plus, le bénéfice par action ajusté s’est chiffré à 2,02$, en légère diminution sur un an, mais supérieur aux prévisions de Benoît Poirier et du consensus des analystes, établies à 1,99$.

En regard des prévisions de la direction, l’analyste de Desjardins a ajusté ses attentes pour l’exercice 2024. Il prévoit dorénavant une croissance de 9,9% du bénéfice par action à 8,00$, grâce à une augmentation de 3,3% des revenus de tonnes-milles commerciales, à des hausses de prix de 2% et à un programme de rachat d’actions d’un peu plus de 4G$ qui devrait réduire le nombre d’actions en circulation de 4%.

La direction du CN prévoit des dépenses en capital de 3,5G$ durant l’exercice, ce qui est relativement conforme aux prévisions.

Benoît Poirier conserve sa recommandation d’achat sur le titre du CN, de même que son cours cible sur un an de 189$. Son évaluation repose sur la moyenne de trois indicateurs, soit 19 fois le ratio cours-bénéfice de l’exercice 2026 et 12,75 fois le ratio VE/BAIIA (valeur d’entreprise/bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement) de 2026.

L’analyste dit toujours avoir confiance dans l’équipe de direction du transporteur ferroviaire dirigée par Tracy Robinson, et croit que le ratio d’exploitation du CN peut encore s’améliorer. À son avis, l’entreprise a des options devant elle et possède les ressources nécessaires pour retourner davantage d’argent à ses actionnaires que ses concurrentes.

 

Sur le même sujet

Les travailleurs du CN et du CPKC se donnent un mandat de grève

Un arrêt de travail au CN et au CPKC simultanément pourrait perturber les chaînes d’approvisionnement.

À surveiller: Canadien National, Tesla et BCE

24/04/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Canadien National, Tesla et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.