À surveiller: Loblaw, Netflix et Canadien National

Publié le 24/01/2024 à 10:28

À surveiller: Loblaw, Netflix et Canadien National

Publié le 24/01/2024 à 10:28

Par Denis Lalonde

Netflix (NFLX, 492,19$US) : devenir une chaîne télévisée à part entière

Le numéro un mondial de la diffusion en continu Netflix a dévoilé de solides résultats financiers au quatrième trimestre de 2023, mais l’entente de dix ans d’une valeur de 5 milliards de dollars américains avec la World Wrestling Entertainment (WWE) a également retenu l’attention de l’analyste Doug Anmuth, de J.P. Morgan.

«Avec la bonne performance de l’entreprise au quatrième trimestre, ses 260 millions de clients et l’entente avec la WWE qui lui permet de diversifier son offre, nous estimons que Netflix souhaite devenir une chaîne de télévision à part entière», estime-t-il.

Il souligne que l’ajout de 13 millions d’abonnés est la meilleure performance de l’histoire de la société pour un quatrième trimestre, arrivant au second rang derrière les 16 millions du premier trimestre de 2020, alors que l’économie mondiale amorçait son combat contre la COVID-19.

Netflix anticipait elle-même l’ajout de 9 millions d’abonnés durant les trois derniers mois de 2023.

«Avec une marge bénéficiaire brute pévue de 24% en 2024, nous pensons que Netflix pourra investir davantage dans la production de contenus, dans la publicité et dans le jeu vidéo. Même si l’entreprise soutient que son entente avec la WWE cible davantage le divertissement sportif que la diffusion d’événements en direct, nous pensons que la vaste base d’abonnés de la société lui permettra d’être opportuniste au cours des prochaines années», explique-t-il.

Doug Anmuth souligne que les parts de marché de Netflix dans l’industrie de la télédiffusion sont encore de moins de 10% dans tous ses marchés, elles qui sont notamment de 9% au Royaume-Uni et de 8,8% aux États-Unis. Des occasions de croissance sont à son avis toujours bien présentes, même s’il prévoit que la croissance des abonnés progressera à un rythme plus lent d’ici la fin de 2024.

«Nous anticipons l’ajout de 23 millions d’abonnés cette année (elle qui était auparavant de 20 millions) avec une croissance des revenus de 16,4%», dit-il.

Il réitère sa recommandation de «surpondérer» le titre de Netflix et relève son cours cible sur un an, qui passe de 510$US à 610$US, ce qui reflète un ratio de 28 fois le bénéfice par action prévu de 21,65$US et de 31 fois les flux de trésorerie prévus de 8,5G$U pour l’exercice 2025.

Le titre de Netflix a amorcé la séance de mercredi sur un bond de 13%, ou de plus de 64$US, à 556,81$US au Nasdaq.

 

 

Canadien National (CNR, 169,65$) : un arc-en-ciel émerge des nuages

Sur le même sujet

Les travailleurs du CN et du CPKC se donnent un mandat de grève

Un arrêt de travail au CN et au CPKC simultanément pourrait perturber les chaînes d’approvisionnement.

À surveiller: Canadien National, Tesla et BCE

24/04/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Canadien National, Tesla et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 18:49 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour à 18:51 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.