À surveiller: Canadien National, Tesla et BCE

Publié le 24/04/2024 à 10:34

À surveiller: Canadien National, Tesla et BCE

Publié le 24/04/2024 à 10:34

Par Denis Lalonde
Un train du Canadien National

Le CN a réaffirmé ses perspectives pour 2024 et prévoit atteindre une croissance du bénéfice par action ajusté (BPA ajusté) de 10%. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Canadien National, Tesla et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

 

Canadien National (CNR, 176,79$) : des résultats trimestriels légèrement sous les attentes

Le transporteur ferroviaire Canadien National a dévoilé des revenus de 4,25 milliards de dollars (G$) au premier trimestre, en baisse de 1,5% sur un an. Il s’agit d’un chiffre légèrement sous les attentes de 4,33G$ de Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, et de 4,29G$ du consensus des analystes.

«Les revenus ont été inférieurs à nos prévisions du côté des produits pétroliers et chimiques, de même que pour les produits céréaliers et engrais», note l’analyste.

Il précise que le bénéfice par action ajusté a atteint 1,72$, en baisse de 5,5% sur un an, supérieur aux attentes de Cameron Doerksen (1,68$) mais sous le consensus de 1,73$.

Le ratio d’exploitation, qui se définit comme les charges d’exploitation sous forme de pourcentage des revenus, s’est chiffré à 63,6 %, soit une augmentation de 2,1 points de pourcentage. L’analyste de la FBN s’attendait à ce qu’il soit plus élevé à 64,2%, alors que le consensus était à 63,4%. «Les coûts de services acquis et matières ont été sous nos prévisions», dit-il.

«Le CN a réaffirmé ses perspectives pour 2024 et prévoit atteindre une croissance du bénéfice par action ajusté (BPA ajusté) de 10%, grâce une augmentation des volumes d’environ 5%, ce qui implique que l’entreprise fera état d’un BPA ajusté d’environ 8$ pour l’exercice 2024», ajoute Cameron Doerksen, qui anticipe une performance de 8,02$, alors que le consensus est à 8,01$.

Il précise que depuis le début du second trimestre, les tonnes-milles commerciales sont en augmentation de 4,9% sur un an et que la direction du CN constate un raffermissement de la demande du côté du transport intermodal international, «du maintien de la vigueur de la potasse, des produits pétroliers raffinés et du sable de fracturation; neutralisé par la faiblesse des segments du pétrole brut, du charbon et des céréales».

«D’ici la fin de 2024, le CN profitera d’un vent de dos du charbon canadien, alors que des vents contraires toucheront le charbon américain et la potasse, qui devront affronter des données comparables plus difficiles», explique-t-il.

L’analyste conserve sa recommandation de performance égale au secteur et son cours cible sur un an de 190$ pour le titre du CN, estimant que les initiatives de réduction des coûts mises en place se reflètent déjà dans la valeur de l’action. Il donne au titre du CN une valorisation de 21 fois le bénéfice par action prévu en 2025.

 

 

Tesla (TSLA, 165,60$US) : un rebond au lendemain de la publication de résultats décevants

Sur le même sujet

À surveiller: BCE, WSP et Bombardier

03/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres BCE, WSP et Bombardier? Voici des recommandations d’analystes.

Bell a dû verser plus de 230M$ en indemnités de départ au premier trimestre

Mis à jour le 02/05/2024 | La Presse Canadienne

BCE s’attend à ce que les réductions de personnel permettent des économies de 150 à 200 M$ par année.

À la une

Les changements climatiques menacent les pollinisateurs, prévient une étude

Il y a 27 minutes | La Presse Canadienne

Les populations de pollinisateurs sont en déclin à travers le monde.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour à 09:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.

L’Iran en deuil après la mort du président Raïssi dans un accident d’hélicoptère

08:15 | AFP

Le décès de M. Raïssi à 63 ans ouvre une période d’incertitude politique en Iran.