À surveiller: CGI, Alimentation Couche-Tard et BRP

Publié le 27/03/2024 à 10:50

À surveiller: CGI, Alimentation Couche-Tard et BRP

Publié le 27/03/2024 à 10:50

Par Denis Lalonde

Alimentation Couche-Tard (ATD, 78,45$) : des résultats en baisse qui masquent une solide performance du côté des dépenses d’exploitation

 

Le titre d’Alimentation Couche-Tard a reculé après le dévoilement de résultats financiers inférieurs aux prévisions des analystes pour le troisième trimestre de l’exercice 2024 de l’entreprise (terminé le 4 février).

«Les résultats ont été affectés par les faibles ventes de marchandises, qui ont soulevé des inquiétudes quant à la demande pour les produits vendus par l’entreprise, alors que les dirigeants ont parlé d’une certaine mollesse des achats effectués par des ménages à faible revenu», explique John M. Royall, analyste à JP Morgan.

Ce dernier ajoute que les ventes de produits du tabac doivent aussi affronter des vents contraires.

«Toutefois, même si les pressions sur les bénéfices ont été le thème central de la conférence téléphonique de la direction de Couche-Tard après le dévoilement des résultats, l’entreprise a tout de même dévoilé une impressionnante baisse de 1,6% de ses dépenses d’exploitation», note l’analyste.

C’est la première fois depuis le quatrième trimestre de l’exercice 2021 que l’entreprise a réussi à diminuer ses dépenses d’exploitation, qui continuent de grimper à un rythme inférieur à l’inflation. «La direction attribue ce recul à une baisse du nombre d’heures travaillées (-2,8% à travers son réseau) grâce à des initiatives de gain de productivité, d’automatisation, de rétention de personnel, et de la centralisation de ses systèmes informatiques», énumère-t-il.

Cela a plus que compensé pour les augmentations des salaires et les investissements stratégiques, alors que la direction a affirmé avoir déjà réalisé son programme de réduction des dépenses générales et administratives de 50 millions de dollars promis lors de la Journée des investisseurs d’octobre 2023.

John M. Royall ajoute que Couche-Tard a finalisé l’acquisition de certains actifs de Total en janvier et que les dirigeants sont confiants de pouvoir générer les synergies promises d’ici cinq ans.

«L’entreprise reste aussi active du côté des fusions et acquisitions, en mettant l’accent sur le marché américain», ajoute-t-il.

Il relève légèrement les marges bénéficiaires prévues sur les ventes de carburant, comme il l’a fait pour tous les autres détaillants de l’industrie, estimant qu’elles seront relativement stables par rapport à celles de l’exercice 2023.

L’analyste conserve sa recommandation de «surpondérer» le titre de Couche-Tard et relève son cours cible sur un an, qui passe de 79$ à 84$.

 

 

BRP (DOO, 83,09$) : des résultats conformes qui vaudraient une performance supérieure aux prévisions

Sur le même sujet

BRP: les analystes ont déjà les yeux tournés vers l'exercice 2026

Édition du 10 Avril 2024 | Denis Lalonde

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties.

Bourse: Luc Girard analyse la situation chez Dollarama et BRP

12/04/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les titres de Dollarama et BRP on bien fait récemment, mais la situation peut-elle durer?

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 18:49 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour à 18:51 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.