À surveiller: Industries Lassonde, Boeing et Manuvie

Publié le 26/03/2024 à 09:15

À surveiller: Industries Lassonde, Boeing et Manuvie

Publié le 26/03/2024 à 09:15

Par Catherine Charron

À 604,8 millions de dollars, ses ventes sont légèrement supérieures à ce sur quoi Frédéric Tremblay de Valeurs mobilières Desjardins s’attendait. (Photo: Getty Images)

Que faire avec les titres des Industries Lassonde, de Boeing et de Manuvie? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

Les Industries Lassonde (LAS.A, 155,30$): un meilleur débit de ventes à venir

Les consommateurs devraient faire le plein de jus de fruits au cours de la moitié de l’exercice 2024 selon la direction des Industries Lassonde, des prévisions que Frédéric Tremblay de Valeurs mobilières Desjardins salue en augmentant son cours cible pour le titre de la société de Rougemont.

À 604,8 millions de dollars, ses ventes sont légèrement supérieures à ce sur quoi l'analyste s’attendait. La société, qui a diffusé ses résultats trimestriels le 21 mars 2024, a surtout connu une hausse de ses revenus à cause de la hausse du prix de ses cartons de boisson adoptée pour gommer l’augmentation de ses coûts de production, souligne l’analyste.

Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajusté qu’elle a enregistré au quatrième trimestre de son exercice 2023 est toutefois similaire à ses attentes.

Sa rentabilité et son flux de trésorerie sont même tel que l’entreprise est parvenue à faire passer son effet de levier à 0,9x son BAIIA ajusté.

L’entreprise soupèse différentes avenues pour accélérer sa croissance, rapporte l’analyste. Qu’importe celle qu’elle choisit, elle devrait être à même la financer en pigeant dans ses réserves, croit-il.

L’incertitude qui persiste quant à la stratégie qu’elle adoptera pour doper sa performance contraint toutefois Frédéric Tremblay à maintenir sa recommandation à «conserver».

Il prévoit que la société devrait encore avoir de la difficulté à vendre de grandes quantités de boisson d’ici la deuxième moitié de l’exercice. Les hausses de prix du trimestre dernier devraient encore nuire à ses ventes au premier trimestre avant que les consommateurs ne l’aient finalement «digéré» à partir de juillet prochain, ce qu’anticipent les Industries Lassonde.

Dès lors, la société devrait avoir repris ses efforts pour doper la demande aux États-Unis, et injecter davantage de produits sur le marché grâce à ses installations de la Caroline du Nord. Ses ventes devraient augmenter d’environ 5% cette année, si on exclut du calcul le taux de change.

L’analyste a donc lui aussi ajusté ses prévisions, lui qui tablait auparavant sur une hausse de ses ventes de 2%. Il s’attend donc à ce que l’entreprise génère des revenus de 2,4 milliards de dollars en 2024, mais à ce que son bénéfice par action glisse de 15,73$ à 15,10$, et à ce que son BAIIA atteigne 222M$, et non 223M$.

S’appuyant dorénavant sur ses attentes pour 2025 et en augmentant légèrement son multiple d’évaluation de la valeur de l’entreprise de 5,5x à 5,75x, l’analyste place donc son cours cible à 175$, et non plus 150$.

Boeing (BA, 188,85$US): son patron sur le siège éjectable

Sur le même sujet

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

17/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.

La place du Canada en investissement responsable

16/05/2024 | Tommy Ouellet

EXPERT. Comment investir au Canada dans un contexte de transition énergétique pour une meilleure sobriété en carbone?

À la une

Loud budgeting: la (bruyante) fierté de budgéter

Édition du 22 Mai 2024 | Charles Poulin

IL ÉTAIT UNE FOIS... VOS FINANCES. Le loud budgeting gagne du terrain sur les réseaux sociaux…

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé, la tech et Nvidia se démarquent

Mis à jour à 09:50 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX ouvre en hausse.