Comment annoncer le départ d'un employé clé?

Publié le 02/02/2015 à 06:09, mis à jour le 02/02/2015 à 06:21

Comment annoncer le départ d'un employé clé?

Publié le 02/02/2015 à 06:09, mis à jour le 02/02/2015 à 06:21

«Aussi, je vois deux phases dans cette conversation difficile : recevoir la nouvelle et annoncer la nouvelle. Quelle que soit votre émotion au moment de recevoir la nouvelle, il est impératif de l’avoir évacuée avant de passer à la seconde phase. Donnez-vous du temps entre les deux, c’est ce qui vous sera le plus utile pour transformer cette conversation difficile.»

Recevoir la nouvelle

«Dans nombre d’ouvrages sur la mobilisation, on répète qu’on joint une entreprise, mais qu’on quitte un patron. Alors, les premières questions qui vous viendront en tête risquent de ressembler à ça : «Est-ce que j’y suis pour quelque chose dans sa décision de partir ?», et autres «Qu’est-ce que j’aurais pu faire pour le retenir ?». Ces interrogations sont parfaitement légitimes et, en tant que patron, vous avez la responsabilité de trouver les réponses. Mais voilà, sous le coup de l’émotion, vous ne serez pas en position pour y répondre adéquatement. Allez plutôt ventiler vos émotions, avant de tenter d’y répondre, ou, mieux, de demander à quelqu’un d’autre de le faire. (…)

«S’il y a trop d’émotions qui montent au moment où vous apprenez la démission de votre employé clé, n’éclatez pas, reportez la conversation à plus tard. Une façon simple de le faire est de prétexter un autre engagement (réunion incontournable, appel téléphonique crucial, etc.), afin d’abréger la discussion. Par exemple : «Là, j’ai une réunion vraiment importante, je dois partir. Je te propose qu’on s’en reparle demain. Sache que je suis peiné, et j’aimerais beaucoup qu’on s’en reparle avant de l’annoncer à l’équipe».

«Si vous vous sentez assez solide, vous pouvez tout simplement dire: «C’est un choc, laisse-moi le temps de le digérer, avant de l’annoncer aux autres». Combien de temps ? Une journée ouvrable, pas plus. Vous pouvez aussi demander si d’autres personnes sont au courant dans l’équipe. Cette information vous permettra d’adapter votre discours en conséquence. (…)»

Annoncer la nouvelle

«Si vous êtes trop émotif devant vos employés en annonçant la nouvelle, s’ils vous sentent d’emblée défait, vous allez forcément envoyer des signaux négatifs sur votre propre compte ainsi que sur la confiance ou l’estime que vous inspirez auprès des autres. Vous ne dégagerez pas l’image d’un chef en pleine possession de ses moyens, ce qui est toujours inquiétant pur une équipe. Certains pourraient même se demander si le bateau n’est pas en train de couler et s’il ne vaudrait pas mieux se chercher un emploi ailleurs. Mais si vous avez évacué vos émotions, cela ne devrait pas se produire.

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...