Comment annoncer le départ d'un employé clé?

Publié le 02/02/2015 à 06:09, mis à jour le 02/02/2015 à 06:21

Comment annoncer le départ d'un employé clé?

Publié le 02/02/2015 à 06:09, mis à jour le 02/02/2015 à 06:21

«Lors de l’annonce, il est capable de faire preuve d’ouverture. Il faut que les gens voient que vous estimez la personne qui s’en va, que vous êtes peiné, mais en même temps que vous lui voulez du bien et tenez à ce que l’équipe continue de briller. Pour en faire la démonstration, je vous conseille de faire l’annonce en présence de l’employé démissionnaire. Cela indiquera que vous avez partagé la décision avec lui, que vous l’avez acceptée avec maturité. C’est ce que les gens retiendront. N’hésitez pas à faire état des aspects positifs de cette nouvelle, qui ouvre peut-être des opportunités à ceux qui restent et des collaborations possibles avec l’entreprise que va rejoindre la personne qui s’en va.

«Pendant l’annonce, soyez attentif au langage non verbal de votre auditoire. Si vous percevez que des gens sont très affectés par la nouvelle, prenez note d’assurer un suivi auprès d’eux.

«Pour finir, il y a peut-être une question qui vous trotte dans la tête depuis que l’employé vous a annoncé la nouvelle : «Est-ce que j’aurais pu le voir venir ?» Afin d’éviter une autre surprise du genre, je vous invite à porter attention aux signes avant-coureurs d’un départ : la personne est moins assidue au travail, elle a une attitude plus passive, vous la sentez plus distante, elle demande des congés non rémunérés, etc. Ne laissez pas filer ces signes-là, réagissez rapidement ! Rencontrez la personne concernée, demandez-lui comment ça va dans son travail, creusez. Et n’hésitez pas à lui dire : «Je veux te garder» ou «Je ne veux pas que tu t’en ailles».»

Voilà. Il s’agit-là d’un exemple éclatant de conversation difficile que tout manager ou leader sera amené, un beau jour, à avoir. Je suis convaincu qu’avec de tels conseils pratiques il vous sera plus aisé d’y faire face avec justesse.

En passant, l’écrivain britannique Laurence Sterne a dit, non sans malice, dans son Voyage sentimental à travers la France : «Tant pis et Tant mieux sont les deux grands pivots de la conversation française».

Découvrez mes précédents billets

Ma page Facebook

Mon compte Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...