Les bulles et les récessions

Publié le 23/04/2010 à 18:37

Les bulles et les récessions

Publié le 23/04/2010 à 18:37

Blogue.

L'équipe d'Obama s'affaire actuellement à mettre en place des mesures servant à prévenir les éléments qui ont conduit à la récente crise aux États-Unis. Les nombreuses pertes d'emplois, les baisses boursières ainsi que les abus de hauts dirigeants ont beaucoup frustré la population. C'est pourquoi le gouvernement propose des changements afin d'éviter les effets pervers du régime économique actuel.

Or, pendant longtemps, les États-Unis ont bénéficié d'un revenu par capita très élevé. Le pays a déjà connu plusieurs récessions ces 100 dernières années, et s'en est toujours sorti. Certes, on apprécie les bienfaits d'une économie libre qui permet l'enrichissement individuel et collectif, mais on voudrait avoir le beurre et l'argent du beurre : une bonne qualité de vie, mais pas de corrections boursières, pas de récessions, pas de bulles, etc.

L'auteur du livre ''Ten Laws of Enduring Success'', Maria Bartiromo, soutient qu'il n'y a rien de mal à vivre des bulles, accompagnées de leur explosion. Elle y voit même un élément positif : la création d'opportunités. Voilà un aspect intéressant, car c'est bien vrai.

Les économies trop ''stables'' présentent des inconvénients fâcheux. On se retrouve trop souvent avec des monopoles indestructibles. Lorsqu'une grande entreprise éclate, elle crée des opportunités en laissant aux plus petits compétiteurs ses parts de marché.

Prenons un exemple extrême : Cuba. Ce pays communiste ne connaît pas les hauts et les bas que nous vivons dans notre économie. Par contre, le gouvernement en place reste indélogeable, et le peuple souffre d'un niveau de vie limité. Il y a peu de place pour l'innovation dans une telle économie.

Mme Bartiromo a aussi déclaré que la cause des bulles est dûe à notre tendance en tant qu'être humain à l'optimisme. À un certain moment donné, l'optimisme atteint un sommet et l'inévitable se produit. Malgré les tristes conséquences, ces montagnes russes nous permettent de maintenir une qualité de vie largement supérieure à long terme.

Bonne fin de semaine à tous!

Article de référence (anglais) : http://finance.yahoo.com/tech-ticker/maria-bartiromo-%22i-don't-think-there's-anything-wrong-with-a-boom-bust-economy.%22-473001.html?tickers=xlf,xhb,%5Eixic,%5Edji,%5Egspc,c,gs&sec=topStories&pos=9&asset=&ccode=

 

 

 

 

Blogues similaires

Que disent l'emploi et d'autres signaux pour la suite en Bourse?

BLOGUE. L'emploi est un indicateur contraire parce que le chômage ne peut que s'améliorer après une récession.

Bourse: la sous-performance des titres à petite capitalisation tire à sa fin

03/07/2020 | Denis Lalonde

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.