Croître et faire croître


Édition du 06 Février 2016

Michael Denham s'est fait discret depuis son entrée à la tête de la Banque de développement du Canada (BDC) le 10 août 2015. Dans sa première entrevue de fond à un grand média francophone, il dévoile enfin ses projets pour l'institution. En substance, le Canada n'a encore rien vu.

À lire aussi:
Réputation solide, bureaucratie perfectible

Les Affaires - La BDC a 32 000 clients. C'est beaucoup, mais ça ne représente qu'une infime portion des entreprises canadiennes, dont le nombre était estimé à plus de 1 250 000 en juin 2015 par Statistique Canada. À titre de président et chef de la direction, avez-vous l'intention d'en faire plus ?

Michael Denham - Le premier volet de ma stratégie, de ma vision, c'est de toucher le plus de personnes possible, d'élargir notre portée. D'abord, nous allons embaucher ; surtout des directeurs de comptes. Nous allons aussi augmenter le nombre de nos succursales dans tout le pays. Nous en avons déjà une centaine, et d'ici 2017 ou 2018, nous en aurons de 125 à 130, dont une dizaine de plus au Québec. Le Québec, c'est non seulement le tiers de notre portefeuille, mais vraiment aussi le coeur de la BDC. C'est à Montréal que nous avons notre siège social.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

BDC Capital lance un fonds de capital-risque de 200M$

05/05/2021 | Denis Lalonde

BDC Capital lance un fonds de capital-risque de 200M$ pour accélérer le développement de technologies transformatrices.

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

À la une

Ottawa s'immisce dans le litige entre Enbridge et le Michigan

Il y a 25 minutes | La Presse Canadienne

La gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, souhaite la fermeture pure et simple de ce pipeline transfrontalier.

Pierre Karl Péladeau lance une nouvelle salve contre Bell

Il y a 39 minutes | La Presse Canadienne

Bell est « dans une situation permanente de conflit d’intérêts, incapable de pouvoir adéquatement nous rémunérer ».

Groupe TVA essuie une perte au premier trimestre

La pandémie de COVID-19 a continué de gruger les profits du Groupe TVA au premier trimestre. La filiale ...