L'ancien boys club se féminise


Édition du 17 Janvier 2015

L'ancien boys club se féminise


Édition du 17 Janvier 2015

Une bataille à réorienter ?

Avec une proportion de 19,8 %, selon l'organisme Catalyst, le Québec occupe le troisième rang des provinces canadiennes (derrière la Nouvelle-Écosse et la Saskatchewan) quant à la représentation des femmes aux CA de ses entreprises. La moyenne canadienne s'établissait à 15,9 %. Toute une nouvelle génération de femmes d'affaires d'ici profite de cette tendance.

Malgré des progrès évidents, la bataille pour une plus grande féminisation des conseils n'est pas encore gagnée, rappellent des observateurs. Par exemple, un rapport récent du cabinet Davies Ward Phillips & Vineberg souligne qu'il n'existe encore au Canada que deux présidentes de conseil parmi les sociétés du TSX 60 de la Bourse de Toronto. Il s'agit de Kathleen Taylor, de la Banque Royale du Canada, et de Maureen Sabia (soeur de Michael Sabia, de la Caisse de dépôt et placement du Québec), de Canadian Tire. Tout en se réjouissant de la place grandissante des femmes aux conseils d'administration, Isabelle Marcoux émet l'opinion que leur véritable combat se trouve probablement ailleurs. «L'obtention par les femmes de postes au sein de la haute direction de grandes entreprises, là où elles peuvent espérer acquérir l'expérience de gestion nécessaire à tout administrateur, est au moins aussi importante que le combat que plusieurs mènent pour accroître leur présence au sein des conseils d'administration.»

 

À lire aussi:
Les hyperactifs de la gouvernance
Les étoiles montantes de la gouvernance

Gouvernance: moins vieux qu'on imagine les administrateurs
Premier recensement mondial des administratrices

À la une

Le 25 juin sera plus populaire que la Saint-Jean!

Il y a 42 minutes | Thomas Gaudet

EXPERT. Les modifications à l'imposition du gain en capital entreront en vigueur... le lendemain de la Saint-Jean.

Protéger des baleines grâce à l’IA: Whale Seeker obtient 850 000$

Il y a 42 minutes | La Presse Canadienne

La technologie développée par Whale Seeker permettrait de détecter ces animaux 25 fois plus rapidement que l’œil humain.

PDG de l'année 2023 - Jeune pousse | Emily Charry Tissier veut protéger les mammifères marins

Édition du 22 Novembre 2023 | Emmanuel Martinez

LES PDG DE L'ANNÉE 2023. Son entreprise a été reconnue par l’UNESCO comme ayant l’un des dix meilleurs projets d’IA.