Les incitatifs fiscaux dopent la vente de véhicules électriques en Norvège

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Les incitatifs fiscaux dopent la vente de véhicules électriques en Norvège

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

« Nous sommes prêts à toute éventualité pour demeurer les premiers dans le monde. » – Christina Bu, secrétaire générale de l’Association des véhicules électriques de Norvège.

Les Norvégiens semblent raffoler des véhicules électriques. Mais si l'on en juge par les données dévoilées par Christina Bu, secrétaire générale de l'Association des véhicules électriques de Norvège, à l'occasion d'un séminaire organisé par Nissan à Oslo, les statistiques masquent peut-être une réalité différente.

Cliquez ici pour consulter le dossier Des usines à la fine pointe

En effet, même si plus de 91 % des propriétaires de voitures électriques se sont dits très satisfaits de leur véhicule, seulement 16 % d'entre eux affirment qu'ils en achèteraient un deuxième si les incitatifs financiers offerts par le gouvernement norvégien devaient disparaître.

Un scénario qui semble hypothétique, mais qui pourrait bien se concrétiser plus vite qu'on le pense. Car même si la Norvège occupe le premier rang mondial en matière de ventes de véhicules électriques, le nouveau gouvernement envisagerait la possibilité de réduire l'aide financière accordée aux nouveaux acheteurs.

Le marché des voitures électriques en Norvège est florissant. Le pays en compte 35 000 (dont 45 % sont des Nissan Leaf et 15 % des Tesla) sur une flotte totale de 2,5 millions de véhicules. En comparaison, le Québec ne compte pas tout à fait 4 000 véhicules électriques immatriculés, sur plus de six millions de voitures.

Cliquez ici pour consulter le dossier Des usines à la fine pointe


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Voulons-nous vraiment vivre dans ce monde?

18/09/2020 | François Normand

ANALYSE - Cessons d'écouter ceux qui disent que le développement durable mine l'économie, car c'est faux: il la stimule.

La Bourse en pause comme la reprise?

BLOGUE. Deux stratèges ne perdent pas espoir que les chouchous techno passent le bâton aux bénéficiaires de la reprise.

La Bourse sur une perspective de 100 ans (partie II)

18/09/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L'histoire du 20e siècle nous démontre que des changements majeurs sont à prévoir au 21e siècle.