Les incitatifs fiscaux dopent la vente de véhicules électriques en Norvège

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Les incitatifs fiscaux dopent la vente de véhicules électriques en Norvège

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

« Nous sommes prêts à toute éventualité pour demeurer les premiers dans le monde. » – Christina Bu, secrétaire générale de l’Association des véhicules électriques de Norvège.

Les Norvégiens semblent raffoler des véhicules électriques. Mais si l'on en juge par les données dévoilées par Christina Bu, secrétaire générale de l'Association des véhicules électriques de Norvège, à l'occasion d'un séminaire organisé par Nissan à Oslo, les statistiques masquent peut-être une réalité différente.

Cliquez ici pour consulter le dossier Des usines à la fine pointe

En effet, même si plus de 91 % des propriétaires de voitures électriques se sont dits très satisfaits de leur véhicule, seulement 16 % d'entre eux affirment qu'ils en achèteraient un deuxième si les incitatifs financiers offerts par le gouvernement norvégien devaient disparaître.

Un scénario qui semble hypothétique, mais qui pourrait bien se concrétiser plus vite qu'on le pense. Car même si la Norvège occupe le premier rang mondial en matière de ventes de véhicules électriques, le nouveau gouvernement envisagerait la possibilité de réduire l'aide financière accordée aux nouveaux acheteurs.

Le marché des voitures électriques en Norvège est florissant. Le pays en compte 35 000 (dont 45 % sont des Nissan Leaf et 15 % des Tesla) sur une flotte totale de 2,5 millions de véhicules. En comparaison, le Québec ne compte pas tout à fait 4 000 véhicules électriques immatriculés, sur plus de six millions de voitures.

Cliquez ici pour consulter le dossier Des usines à la fine pointe


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Banques: un dernier mauvais trimestre à tolérer avant la reprise?

BLOGUE. Le pic des réserves pour mauvaises créances est passé, mais des charges de restructuration sont fort probables.

Le Vendredi fou prend une autre dimension en temps de pandémie

Cette année, le débat entourant de Vendredi fou est devenu un genre de combat «vertueux contre pécheurs».

Soldes de l'Après-Noël: Legault songe à limiter le nombre de clients dans les magasins

Des policiers pourraient être appelés en renfort pour s’assurer que les consignes seront suivies.