Cinq titres à surveiller (11 déc)

Publié le 11/12/2009 à 13:58

Cinq titres à surveiller (11 déc)

Publié le 11/12/2009 à 13:58

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Groupe CGI et Enbridge? Notre équipe de journalistes vous présente ce que les analystes pensent de leur évolution.

PLUS : À découvrir sur les marchés

Banque Nationale

Après avoir surpassé la croissance de ses semblables pendant huit trimestres, la Banque Nationale pourrait ralentir la cadence, craint Mario Mendonca, de Genuity. Les coûts d'embauche, de rémunératon incitative et du rajeunissement de succursales contineront à peser sur ses résultats, dit-il. Les activités liées aux marchés des capitaux et à la négociation de titres représentent la moitié des revenus de 2009, note aussi John Reucassel, de BMO.

PLUS : La Banque Nationale hausse ses profits de 7%

Groupe CGI

Le Groupe CGI vient d'ajouter la région de l'Europe aux responsabilités de Donna Morea, à qui l'on attribue une bonne partie de la réussite de CGI aux États-Unis. Richard Tse, analyste à la Financière Banque Nationale, s'attend à ce que la nouvelle présidente des régions des États-Unis, de l'Europe et de l'Asie restructure la division européenne, dont la marge avant intérêts et impôts a baissé de deux tiers au quatrième trimestre, clos le 30 septembre.

PLUS : Les gains de CGI reposent sur ses contrats

Colgate-Palmolive

Connie Maneaty, de BMO Marchés des capitaux, ne recommande plus l'achat du titre de Colgate-Palmolive, en raison de l'impact qu'aurait une dévaluation du bolivar vénézuélien sur les résultats du géant américain. Colgate réalise 6 % de ses revenus au Venezuela, pays qui pourrait dissocier sa monnaie du dollar américain après les élections de septembre 2010, afin d'endiguer l'inflation galopante de 26 % qui sévit dans le pays.

Enbridge

En augmentant son dividende de 15 %, l'exploitant de pipeline indique qu'il a confiance en l'avenir, dit Chad Fries, analyste d'UBS. Il hausse son cours cible d'un an de 47 à 51 $. Par contre, Pierre Lacroix, de Valeurs mobilières Desjardins, ne recommande plus l'achat de son action, parce qu'elle vaut déjà 18 fois le bénéfice prévu en 2010. Enbridge a besoin de projets d'expansion pour nourrir sa croissance, après 2011.

Fonds de revenu Supremex

Selon l'analyste Adam Shine, de la Financière Banque Nationale, le fabricant d'enveloppes Fonds de revenu Supremex choisira de réduire à nouveau sa distribution d'au moins 25 % pour améliorer sa situation financière. En janvier, la distribution mensuelle est passée de 0,0958 $ à 0,05 $. M. Shine estime que Supremex voudra réduire sa dette pour poursuivre ses acquisitions. Au 30 septembre, sa dette totale était de 99,5 M$.

 

À la une

La Caisse de dépôt affiche une perte de 33,6G$

En tenant compte des dépôts, l’actif net de la CDPQ a reculé de 28,2G$, passant de 420G$ à 392G$ de janvier à juin 2022.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

Il y a 42 minutes | Jean Sasseville

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.

Il faut migrer vers l'industrie 5.0 maintenant!

BLOGUE INVITÉ. L'industrie 5.0 est un phénomène surtout européen, qui prône une réindustrialisation responsable.