À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco

Publié le 27/05/2022 à 11:25

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco

Publié le 27/05/2022 à 11:25

Par Catherine Charron

Le renouvellement des abonnements de Costco explose. (Photo: Getty Images)

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Saputo et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Quincaillerie Richelieu (RCH, 34,36$): un analyste optimiste

Même si sa croissance devait ralentir à cause d’une récession en 2023, Quincaillerie Richelieu parviendra tout de même à tirer son épingle du jeu grâce à la bonne gestion de ses finances, estime Hamir Patel de Marchés des capitaux CIBC.

Il rappelle que la société génère près de 70% de ses revenus grâce au secteur résidentiel: un quart provient des nouvelles constructions, alors que le reste est tiré de la rénovation et des réparations sur les habitations existantes.

Les mises en chantier devraient certes ralentir en 2023 à cause de la hausse des coûts qui freine les nouveaux acheteurs à entrer sur le marché immobilier. Or, souligne l’analyste, la demande devrait repartir de plus belle de part et d’autre de la frontière canado-américaine à moyen et long terme, afin de répondre à la demande reportée à un moment où les paiements d’hypothèques et les factures de matériaux de construction seront moins salés.

Hamir Patel constate toutefois que la demande est plus solide que prévu, ce pour quoi il revoit à la hausse son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement attendu au deuxième trimestre de l’exercice à 69 millions de dollars. Ses prévisions annuelles à son égard sont d’ailleurs 5% supérieures au consensus.

Deux facteurs expliquent selon lui pourquoi le secteur de la rénovation et des réparations devrait bien s’en tirer malgré le ralentissement de l’économie. D’abord, le parc immobilier nord-américain se fait vieillissant, l’âge médian des résidences américaines étant de près de 42 ans. Ensuite, les Américains risquent de rester plus longtemps qu’ils ne le prévoyaient dans la résidence qu’ils occupent présentement, «étant prisonnier de leurs bas taux», illustre l’analyste.

Il rappelle que par le passé, Quincaillerie Richelieu est toujours parvenue à accroître ces parts de marché en période de récession, tandis que les dépenses canadiennes en rénovation comparables ont l’habitude de grimper de 8% annuellement au cours de ces mêmes périodes.

L’analyste reconnaît que l’entreprise s’en est moins bien tiré que ses pairs depuis qu’elle a atteint son sommet à 51 $ par action le 9 février 2022: son cours a dégringolé de 32%, alors l’indice S&P Homebuilders ETF a glissé de 20%, et l’indice composé TSX a perdu 6%.

Sachant que le titre de l’entreprise s’est toujours échangé contre 11x son BAIIA des 12 à 24 prochains mois, sa valorisation actuelle à 8,5 X son BAIIA pour l’exercice 2023 laisse présager qu’une reprise lui ferait gagner 35%.

«Nous ne croyons pas que l’érosion des multiples soit justifiée étant donné qu’il n’y a pas de détérioration des perspectives de fusions et d’acquisition de la société, qui continue de gagner des parts de marché aux États-Unis et dont le carnet de commandes s’est amélioré au cours des dernières années», écrit-il.

C’est pourquoi il ajuste sa recommandation, la faisant passer de «neutre» à «surperformance de secteur». Il maintient son cours cible à 47 $.

 

Saputo (SAP, 25,46 $): de nouvelles attentes

Sur le même sujet

Titres en action: Hexo

Mis à jour le 17/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La restructuration d'Hexo entraînera l'élimination de 450 emplois

Cette réduction de personnel se traduirait par des économies annuelles de 30,6 millions de dollars.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.