À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

Publié le 20/05/2022 à 09:02

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

Publié le 20/05/2022 à 09:02

Par Catherine Charron

Jean Paul Chauvet, PDG, à gauche et Dax Dasilva, ancien PDG, à droite. (Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Lightspeed Commerce Inc. (LSPD, 22,96 $ US, 29,09 $): elle surpasse les attentes

Les investisseurs ont été si satisfaits par les résultats que Lightspeed a dévoilés hier que son titre a terminé l’exercice en hausse de plus de 10% à Toronto et à New York, et ce, bien que la société ait généré des pertes de 114,5 millions de dollars américains (M$ US) au quatrième trimestre.

Dans l’ensemble, la spécialiste des solutions pour commerce infonuagique s’en est bien tiré par rapport à ce qu'avait anticipé le consensus des analystes, souligne Richard Tse la Financière Banque Nationale.

Sans ses acquisitions des derniers mois, ses revenus obtenus grâce aux transactions et aux abonnements ont tout de même crû de 48% en un an. Avec, ce chiffre atteint plutôt 78%. L’entreprise a aussi été plus rentable que prévu, ses pertes avant intérêts, impôts et amortissement se sont établies à 19,7 M$ US.

Au cours du trimestre, elle a traité 2,2 milliards de dollars américains (G$ US) en transaction, une augmentation de 132% par rapport à l’an dernier, indique Richard Tse. Au cours de cette même période, le nombre de consommateurs qui sont passés par sa plateforme a plus que doublé.

En un an, le revenu moyen par utilisateur a grimpé de 26% à 270 $ et l’emplacement client a avancé de près de 16% grâce à sa croissance interne. Si cette dernière est un peu plus faible, c’est que la société se concentre sur les plus gros commerçants, qui rapportent davantage précise l’analyste.

L’entreprise dirigée par JP Chauvet a même dévoilé des attentes à l’égard du prochain exercice largement supérieures à ce que Richard Tse avait lui-même prévu, sauf du côté de son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement, qui est similaire.

La seule ombre au portrait selon lui est que Lightspeed ne pense pas générer un BAIIA positif avant l’exercice 2024, tandis que le consensus tablait plutôt sur 2023.

«Cela dit, avec près de 1 G$ US en liquidité, nous croyons que la société a les coudées franches pour atteindre le seuil de la rentabilité en fonction du temps d’absorption actuel», écrit Richard Tse dans une note.

L’analyste de la Financière Banque Nationale croit toujours que Lightspeed profitera de la réouverture du secteur hospitalier entre autres pour s’élancer, ce pour quoi il l’a glissé il y a près d’un mois parmi ses titres chouchous.

Sa conquête du marché mondial devrait se poursuivre — surtout en Europe — en grande partie à cause de sa nouvelle offre pour les restaurants et le commerce de détail. Sa division des solutions de paiement est encore à ses balbutiements, estime Richard Tse, alors qu’elle pourrait bientôt représenter 50% de son chiffre d’affaires si on se fie à ses pairs. Et l’entreprise semble encore mieux performer que prévu, ce qui est très prometteur selon lui.

Lightspeed valant environ 3x ses ventes, et ayant un taux de croissance interne de plus de 30%, le jeu en vaut la chandelle, conclut Richard Tse, ce pourquoi il maintient sa recommandation de «surperformance» de secteur. Son cours cible demeure à 65 $ US.

 

Canopy Groth (WEED, 7,54$): un analyste déçu

Sur le même sujet

Titres en action: Hexo

Mis à jour le 17/06/2022 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La restructuration d'Hexo entraînera l'élimination de 450 emplois

Cette réduction de personnel se traduirait par des économies annuelles de 30,6 millions de dollars.

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.