À surveiller: FedEx, Transcontinental et Dollarama

Publié le 14/12/2023 à 09:27, mis à jour le 14/12/2023 à 10:39

À surveiller: FedEx, Transcontinental et Dollarama

Publié le 14/12/2023 à 09:27, mis à jour le 14/12/2023 à 10:39

Par lesaffaires.com

Dollarama (DOL, 97,04$) : de solides résultats grâce à la hausse des marges brutes

Le détaillant de produits à cinq dollars ($) ou moins Dollarama a fait état de résultats robustes pour le troisième trimestre de son exercice 2024 terminé le 29 octobre.

L’analyste Chris Li, de Valeurs mobilières Desjardins, raconte que les yeux sont à présent tournés vers les résultats du quatrième trimestre (en cours), alors que la demande des consommateurs reste forte. À ce moment, la direction du détaillant devrait fournir ses prévisions pour son exercice 2025 et l’analyste s’attend à une normalisation de la progression des ventes de magasins comparables (ouverts depuis plus d’un an).

L’analyste conserve sa recommandation d’achat sur le titre, mais relève légèrement son cours cible sur un an, qui passe de 104 à 107 $. «Le rendement potentiel d’environ 10% est limité, mais il reflète les attributs défensifs et de croissance de l’entreprise dans un environnement économique incertain», dit-il.

Revenant aux résultats du troisième trimestre, l’analyste souligne que Dollarama a dévoilé un bénéfice par action de 0,92 $, ce qui est supérieur à sa prévision de 0,85 $, alors que le consensus des analystes était légèrement plus optimiste à 0,86 $.

«La grande question est de savoir si Dollarama sera en mesure d’atteindre notre prévision de croissance de 15% de son bénéfice par action pour son exercice 2025 après trois années consécutives où cette progression a été supérieure à 20%», estime Chris Li.

Ce dernier anticipe une croissance des ventes de magasins comparables (ouverts depuis plus d’un an) de 4% durant l’exercice 2025, comparativement à 12% en 2024, qui sera obtenue grâce à des augmentations de 3,5% de la taille du panier d’achats moyen et de 0,5% de l’achalandage.

«Chaque variation de 1% de nos prévisions de ventes de magasins comparables a un effet de 0,06$ sur le bénéfice net», précise-t-il.

Chris Li pense que la hausse du panier d’achats moyen sera obtenue grâce au renouvellement des produits offerts en magasins et par une augmentation de la pénétration des articles vendus 4,25$ ou plus, ce qui sera partiellement compensé par la préférence de la clientèle pour les articles à plus bas prix.

L’analyste croit que la marge brute de Dollarama, qui a atteint 45,4% au troisième trimestre, elle qui était de 43,3% à la période correspondante un an plus tôt, pourrait grimper de 50 points de pourcentage durant l’exercice 2025, grâce à la baisse des frais de transport par conteneur et à la stabilisation des frais de vente, généraux et administratifs.

«Les dépenses de consommation et la concurrence sont les principaux risques. Les autorités gouvernementales scrutent les activités des épiciers à la loupe pour tenter de maîtriser l’inflation. Cela pourrait avoir un effet négatif sur les marges bénéficiaires de Dollarama si l’entreprise devait absorber d’éventuelles hausses de coûts», croit-il.

L’analyste donne au titre de Dollarama une valeur de 24 fois ses bénéfices prévus pour son exercice 2026. Il précise que le titre se négocie en ce moment à une valeur de 24,8 fois le bénéfice par action prévu des 12 prochains mois, ce qui est légèrement supérieur à sa moyenne historique de 24 fois.

Denis Lalonde

Sur le même sujet

À surveiller: Nuvei, Apple et Stella Jones

09/05/2024 | Matthieu Hains

Que faire avec les titres de Nuvei, Apple et Stella Jones? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: Bombardier, Dollarama et Canadien Pacifique

25/04/2024 | Matthieu Hains

Que faire avec les titres de Bombardier, Dollarama et du Canadien Pacifique? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.