À surveiller : Stella-Jones, Disney, BlackBerry

Publié le 15/12/2020 à 07:44

À surveiller : Stella-Jones, Disney, BlackBerry

Publié le 15/12/2020 à 07:44

Par Catherine Charron et Stéphane Rolland

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Stella-Jones, de Disney et BlackBerry? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Stella-Jones (SJ, 44,26$): le manufacturier de bois maintient le cap

Bien que le portrait général qu’a dressé la direction de Stella Jones lors d’un entretien virtuel n’ait révélé aucune surprise, Michael Tupholme, de Valeurs mobilières TD, revoit légèrement à la hausse ses attentes pour 2021.

Son bénéfice par action anticipé pour 2020 passe de 3,02$ à 3,03$, et celui de 2021, qui était à 3,01$ précédemment, est augmenté à 3,15$.

D’une part, l’analyste s’attend, tout comme la direction de l’entreprise, à ce que le bénéfice avant impôt, intérêt et amortissement (BAIIA) soit légèrement plus haut par rapport à celui de 2020. Cette année, le manufacturier prévoit que son BAIIA tendra vers la plus haute branche de la fourchette de prix de 365-375 millions de dollars (M$) anticipée par l’entreprise québécoise.

De l’autre, Michael Tupholm accueille positivement la stratégie de rachat d’actions de l’entreprise. Stella-Jones a racheté jusqu’à présent environ 668 00 actions au cours du quatrième trimestre, ce qui représente environ 30 M$. Elle devrait en racheter un million de plus dans la première moitié de 2021, selon l’analyste.

Les nouvelles politiques d’allocation de capitaux et de dividende du manufacturier, qui sera présentée lors du dévoilement de ses résultats du quatrième trimestre de 2020 en mars 2021, se rapprochera de celles d’entreprises similaires, prévoit l’analyste. Même si peu de détails ont été révélés, Valeurs Mobilière TD se réjouit de la nouvelle et augmente ses prévisions de dividende, qui passe de 0,16$ par trimestre à 0,20$ par trimestre.

Ses attentes d’une performance record en 2020, en 2021 et en 2022 des bénéfices reposent sur une activité forte et inhabituelle du secteur du bois de construction résidentielle notamment. La disponibilité des matériaux, la vigueur du secteur d’activité, et un ralentissement de la croissance économique ne sont que quelques exemples d’éléments qui pourraient mettre un frein à cet élan, prévient Michael Tupholme.

Valeurs mobilières TD maintient sa recommandation d’«achat», et son cours cible à 56$. Le titre, qui s’échange à un multiple de 14,1 fois les bénéfices par action attendus en 2021, demeure peu cher comparativement à sa valeur historique, indique son analyste.

Disney (DIS, 175,72 $US): victime de son succès

 

Sur le même sujet

Actions de BlackBerry et GameStop: doit-on se lancer?

S'il est tentant de suivre la tendance poussée par les réseaux sociaux, il s'agit avant tout d'un pari boursier.

Titres en action: BlackBerry, Financière CI

Mis à jour le 24/09/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

À la une

Le Québec Inc. sous-estime le potentiel de l’Italie

Le nouveau président de la Chambre de commerce italienne au Canada veut «approfondir» la relation Québec-Italie.

Rentables, les fonds de travailleurs?

EXPERT INVITÉ. Les fonds de travailleurs représentent assurément une option pertinente, voici pourquoi:

Canada: les villes veulent 7 G$ pour des logements abordables

Les maires de villes au Québec espèrent, du même coup, plus de flexibilité dans le processus.