Pourquoi êtes-vous contradictoire?

Publié le 02/03/2012 à 09:44, mis à jour le 07/03/2012 à 13:44

Pourquoi êtes-vous contradictoire?

Publié le 02/03/2012 à 09:44, mis à jour le 07/03/2012 à 13:44

Enfin, une dernière méditation, rien que pour le plaisir...

«13. Pourquoi des gens intelligents passent-ils leur temps à accumuler des biens au lieu de jouir de ceux qu'ils possèdent? Est-ce parce qu'ils suivent ainsi l'usage commun? Ou parce qu'il est agréable d'espérer?»

Malin, n'est-ce pas? Aristote s'est bien gardé de donner une réponse nette et tranchée. Il s'est contenté de nous lancer sur une piste, libre à nous – et donc à vous –d'en tirer une conclusion...

Voilà. En savez-vous maintenant un peu plus sur ce qui fait que nous sommes continuellement, vous comme moi, victimes de nos contradictions? Avez-vous saisi que ce qui nous fait hésiter, et parfois nous tromper, est bien souvent l'absence de déterminants? Ou plutôt, d'informations fiables permettant de trancher avec justesse?

Et que ce n'est pas tout: que notre corps pèse lourdement sur nos pensées? Oui, notre corps âgé, ou jeune. Notre corps féminin ou masculin. Notre corps obèse, ou svelte. Notre corps fatigué, ou dynamique. Bref, nos contradictions quotidiennes découlent également en partie de notre état de santé.

Par conséquent, nous nous empêtrons dans nos contradictions faute de réflexion mesurée, oui, faute de tenir compte de nous-mêmes comme élément de réflexion. Nous croyons que seules importent les données du problème qui nous préoccupe, et nous nous trompons, car nous refusons ainsi de voir la dimension humaine du problème, pour ne pas dire sa dimension personnelle.

Ce qui me fait songer à Montaigne lorsqu'il dit dans De l'expérience (3, XIII) : «Je déteste qu'on nous ordonne d'avoir l'esprit aux nues, pendant que nous avons le corps à table. Je ne veux pas que l'esprit soit cloué au corps, ni qu'il se vautre sur lui, mais je veux qu'il se tienne à lui, qu'il s'assoie et non qu'il se couche sur lui. Aristippe ne prenait la défense que du corps, comme si nous n'avions pas d'âme, et Zénon ne prenait parti que pour l'âme, comme si nous n'avions pas de corps. Tous deux avaient grand tort...»

Découvrez mes précédents posts

Suivez-moi sur Facebook et sur Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Vaccination obligatoire: 18 intervenants seront entendus

23/08/2021 |

La commission parlementaire durera deux jours complets, soit en personne au parlement ou en visioconférence.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...