Pourquoi êtes-vous contradictoire?

Publié le 02/03/2012 à 09:44, mis à jour le 07/03/2012 à 13:44

Pourquoi êtes-vous contradictoire?

Publié le 02/03/2012 à 09:44, mis à jour le 07/03/2012 à 13:44

Prenons un autre exemple, qui illustre à merveille, à mon avis, nos contradictions quotidiennes...

«4. Pourquoi le chemin nous paraît-il plus long lorsque nous marchons sans savoir quelle distance il nous reste à parcourir que lorsque nous le savons? (...) C'est que ce qui est infini est toujours plus grand que ce qui est défini. Si l'on connaît la distance à parcourir, le chemin est nécessairement déterminé, mais lorsqu'on l'ignore, l'âme fait un faux raisonnement et le chemin paraît infini. Donc, si une chose ne semble pas déterminée, elle paraît infinie (...).»

D'où l'intérêt de se fixer, à soi et à son équipe, des objectifs réalistes, à savoir mesurables et atteignables. Sans quoi, on risque de se désespérer, voire d'abandonner un beau projet, alors que s'il avait été abordé autrement, il aurait pu être mené à bien.

Poursuivons avec une autre réflexion d'Aristote, concernant, si l'on veut, les capacités intellectuelles des baby-boomers et des membres de la génération Y...

«5. Pourquoi avons-nous plus d'intelligence lorsque nous sommes plus avancés en âge, mais apprenons-nous plus vite lorsque nous sommes jeunes? Est-ce parce que la divinité nous a dotés de deux instruments qui nous permettent d'utiliser les instruments extérieurs : la main pour le corps et l'intelligence pour l'âme? (...) Peu après la naissance, nous utilisons mieux la main. (...) Cela étant, l'intelligence nous est donnée plus tardivement que la faculté d'utiliser nos mains, puisque les instruments de l'intelligence se forment plus tard que ceux de la main, (si bien que) l'intelligence devient à notre pleine disposition avec la vieillesse. (...)

«Et nous apprenons plus vite lorsque nous sommes jeunes parce que nous n'avons encore aucune connaissance. Une fois dépassé un certain nombre de connaissances acquises, nous ne sommes plus en mesure d'apprendre avec autant d'efficacité. Nous nous trouvons alors dans une situation comparable à celle de l'homme qui n'a aucun mal à se rappeler les gens qu'il a rencontrés en premier le matin, mais qui, à mesure que la journée avance, n'est plus capable de faire aussi bien fonctionner sa mémoire, car il a fait de nombreuses rencontres.»

Quelle leçon en tirer? Par exemple, que la haute direction d'une entreprise commet une erreur lorsqu'elle envoie un même message à tous les employés. Pourquoi? Parce que celui-ci ne sera pas perçu de la même manière par l'employé baby-boomer proche de la retraite et par la nouvelle recrue âgée de moins de 30 ans. Eh oui, leurs capacités intellectuelles ne sont pas les mêmes, du moins leurs connaissances et leurs centres d'intérêt. L'idéal serait donc, entre autres, de communiquer à l'interne de différentes façons (rencontre individuelle, courriel interne, page Facebook intranet,...) pour s'assurer que le message envoyé a été bien saisi par tout le monde. Et non de se contenter d'un bête courriel «envoyé à tous»...

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Vaccination obligatoire: 18 intervenants seront entendus

23/08/2021 |

La commission parlementaire durera deux jours complets, soit en personne au parlement ou en visioconférence.

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...