Startup Weekend Montréal de l'intérieur

Publié le 16/07/2013 à 14:45, mis à jour le 18/07/2013 à 07:38

Startup Weekend Montréal de l'intérieur

Publié le 16/07/2013 à 14:45, mis à jour le 18/07/2013 à 07:38

12h16 : Chantale vient de reprendre le contrôle du nom de domaine todayinthecity.com. Elle l’avait enregistré il y a deux ans, lorsque l’idée du site Web lui était venue pour la première fois. Elle n’y avait pas donné suite, si bien qu’elle ne se souvenait plus du nom du registraire qu’elle avait alors utilisé. Le véritable travail peut maintenant commencer.

1h01 : Il ne reste que Victor, Michael, Chantale et moi. L’hébergeur a été lié au nom de domaine, mais on n’arrive toujours pas à accéder au site Web. Selon Victor, c’est un problème de cache.

1h36 : Je viens de passer les dernières minutes à discuter avec Jamie Klinger de son projet personnel de monnaie virtuelle, Joatu.com. Pour lui, ce n’est pas tant une idée de start-up qu’un moyen de transformer le monde. Il avance qu’un jour, ce type de plateformes pourrait remplacer les gouvernements municipaux. C’est le type d’échanges qui font la force de Startup Weekend. Je sens que je vais faire le plein de nouvelles idées en fin de semaine, mais pour l’instant, je suis mort de fatigue. Il ne reste que Chantale et moi. Je jette la serviette. Je prends congé, non sans lui avoir demandé si elle avait l’intention de dormir cette nuit. Elle me dit qu’elle est aussi très fatiguée et qu’elle dormira dans le camion d’un ami, stationné pas très loin.

Samedi

6h55 : En arrivant, je constate que la salle est vide. Il n’y a même pas de participant endormi en dessous des tables. Certains ont pourtant amené leur sac de couchage, mais l’université leur a réservé un local où ils peuvent dormir. Si je me suis pointé aussi tôt, c’est parce que le compte Twitter de Today in the City m’a interpellé à vers 6h00. En me réveillant, j’en ai tiré la conclusion hâtive que l’équipe dont j’étais supposé suivre les moindres gestes avait repris le travail.

8h51 : Après un petit-déjeuner-conférence où il a été question de modèles d’affaires, je retrouve les membres de l’équipe. Chantale semble très fatiguée. Lorsque je lui demande si elle a dormi, elle me confie qu’elle n’a pas dormi plus de 45 minutes. Entre autres choses, elle a notamment créé le logo de Today in the City. À 6h00, elle a aussi publié un certain tweet…

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

Apprendre à tourner la page

Édition du 20 Janvier 2021 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. J’ ai une grande nouvelle que j’ai annoncée déjà il y a quelques jours sur notre site web.