Faut-il ajouter des cryptomonnaies à son portefeuille?

Publié le 07/05/2021 à 10:31

Faut-il ajouter des cryptomonnaies à son portefeuille?

Publié le 07/05/2021 à 10:31

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Depuis quelques mois, une multitude de nouveaux produits d’investissement permettant une exposition simple et rapide aux cryptomonnaies ont été lancés, notamment plusieurs fonds négociés en Bourse (FNB). Que ce soit pour acheter des Bitcoins ou, plus récemment, de l’Ethereum, l’accès est maintenant facilité par une simple transaction sur le TSX.

À l’instar de tous les autres FNB, ce n’est pas parce qu’un FNB existe pour un actif donné qu’il s’agit d’un investissement judicieux. Le FNB n’est qu’un véhicule financier permettant une exposition rapide à une multitude d'actifs financiers, souvent de façon à diversifier l’exposition à faible coût.

Les lacunes d’un actif ne disparaissent pas simplement parce qu’il a été incorporé à un FNB. Ainsi, une stratégie inefficace demeure inefficace dans un FNB et un actif peu liquide, demeure peu liquide dans une structure de FNB (bien que le FNB puisse améliorer cette liquidité). Bref, ce n’est pas parce qu’un FNB existe que c’est une bonne solution. Avec plus de 1000 FNB et 40 fournisseurs au Canada, la sélection des FNB prend toute son importance.

 

Les avantages d’un FNB de cryptomonnaies

Pour les cryptomonnaies, un FNB peut procurer plusieurs avantages, notamment de ne plus avoir à gérer de portefeuille numérique, ni de clés de sécurités, de ne pas aller sur des sites transactionnels peu connus ou de profiter de l’admissibilité d’un tel placement au CELI et au REER. Bref, l’utilisation d’un FNB de cryptomonnaie peut clairement offrir des avantages.

Par contre, un investisseur se doit de réaliser qu’il y a aussi des risques. Par exemple, le gestionnaire du FNB n’est pas à l’abri d’une erreur qui pourrait lui faire perdre les clés privées donnant accès aux placements en cryptomonnaies. Mais par-dessus tout, le facteur le plus important est de savoir s’il est pertinent d’ajouter un tel actif à son portefeuille.

Il y a toute sorte d’analyses possibles sur le sujet et une multitude d’opinions sur la pertinence des cryptomonnaies. On pourrait discuter du niveau aberrant de consommation d’électricité requis pour valider des transactions de Bitcoin ou pour simplement maintenir l’intégrité du système, de l’utilisation des cryptomonnaies par des agents financiers voulant dissimuler leur transaction financière ou par le fait qu’il existe plus de 9000 cryptomonnaies. Tous des éléments qui soulèvent d’importantes questions.

 

Que vaut un Bitcoin?

Toutefois, à mon avis, le plus important demeure la question de la valorisation. Comment établir une juste valeur, par exemple, pour un Bitcoin? Est-ce que ça vaut 1000$, 50000$, 1M$ ou 0$? C’est impossible de répondre à cette question, ne serait-ce qu’approximativement. Un Bitcoin de produit rien, ne génère aucun profit prévisible. C’est un actif non productif, tout comme l’or ou les autres matières premières. Le prix du Bitcoin est uniquement déterminé par l’offre et la demande. L’offre étant connu d’avance et limitée, la seule variable pertinente est la demande.

Plus il y a de personnes intéressées à en acheter, plus le prix monte. C’est donc purement une question de confiance envers ce produit et de marketing. D’ailleurs, le prix des cryptomonnaies a explosé au cours des derniers mois, au moment même où la machine de marketing des intervenants financiers s’est mise en marche afin de promouvoir leurs nouveaux produits. Considérant les frais facturés sur ces produits, ces intervenants financiers sont presque assurés de faire de l’argent, ce qui est loin d’être le cas pour les investisseurs dans ces mêmes produits.

Faut-il sauter dans le train? Probablement pas, mais ça dépend de votre façon d’investir, ou devrais-je dire, de spéculer. Car investir dans le Bitcoin n’est rien d’autre que de la spéculation. Dans mon dernier blogue sur les cryptomonnaies, il y a plus de 3 ans, j’exposais les raisons pour lesquelles il était préférable d’éviter ces actifs. Malgré une hausse de 1000% depuis, mon avis n’a pas changé.

N’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue. Suivez-nous aussi sur Facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Sur le même sujet

Le Canada, terre promise des cryptomonnaies?

20/09/2021 | François Remy

Portrait d’un écosystème en mutation: Le Québec, un eldorado pour les fermes de cryptomonnaies.

Venezuela: miner des bitcoins, rentable avec l'électricité peu chère

15/09/2021 | AFP

Les mines de bitcoin consommeraient environ 114 TWh (térawatt-heure) sur une base annualisée.

Blogues similaires

Les défis d’approvisionnement ennuagent les perspectives de Dollarama

Édition du 22 Septembre 2021 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Dollarama (DOL, 55,53$) est toujours premier de classe parmi les détaillants aux yeux des financiers, ...