Le grand art de commettre des erreurs en Bourse


Édition du 01 Novembre 2014

Le grand art de commettre des erreurs en Bourse


Édition du 01 Novembre 2014

L'importance d'avouer...

Pourquoi donc Warren Buffett prend-il la peine d'avouer publiquement son erreur ? La réponse est simple, mais fondamentale. Il sait qu'il est très important de s'avouer à soi-même ses erreurs. Alors, quoi de plus efficace pour y arriver que de le faire à la télévision ?

Vous n'avez pas cette «chance» de vous faire interviewer à la télé, mais vous avez avantage à l'imiter, et cela, pour diverses raisons.

Je vous annonce tout d'abord une mauvaise nouvelle. Vous êtes un être humain, et l'un des fardeaux de la condition humaine est cette propension à l'erreur. Et c'est encore plus vrai à la Bourse. Peu importe votre génie, peu importe votre travail, peu importe la qualité de votre processus de placement et peu importe la solidité de votre jugement, vous commettrez des erreurs.

Le plus choquant ou renversant est que c'est vrai non seulement lorsqu'on commence à la Bourse, mais également après 50 ans. Dans ce sens, l'exemple de Warren Buffett est libérateur.

M. Buffett investit depuis 60 ans. Sa performance est phénoménale. Il a la meilleure connaissance du monde des affaires qu'on peut rêver d'avoir. Et je suis convaincu que, d'un coup de fil, il peut obtenir presque n'importe quelle information d'une de ses relations de son précieux réseau bâti depuis les années 1950.

Il a aussi, bien évidemment, des milliards de dollars en capital.

Et, voyez-vous, même lui, il fait des gaffes, comme c'est le cas avec Tesco. Incroyable, n'est-ce pas ?

N'est-ce pas libérateur d'admettre que vous aussi, comme votre ami Warren, vous faites des erreurs ? Il me semble qu'il devient en effet un peu plus facile d'avouer ses erreurs (il ne faut pas se leurrer, car ce n'est jamais facile).

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.