Le grand art de commettre des erreurs en Bourse


Édition du 01 Novembre 2014

Le grand art de commettre des erreurs en Bourse


Édition du 01 Novembre 2014

Là encore, le but n'est pas de vous déprimer, mais de toujours chercher à vous améliorer. Si vous pouvez éliminer des facteurs extérieurs, comme la peur des fluctuations ou encore le désir irrationnel de prédire ce que fera le marché demain, vous pouvez devenir un meilleur investisseur à long terme.

Il est donc important de voir les erreurs, non pas comme des événements tragiques, mais comme des occasions de se parfaire. Si c'est vrai pour Warren Buffett, c'est également vrai pour les investisseurs ordinaires comme vous et moi.

De mon blogue

Bourse: un trimestre bien spécial

Même si la moitié de la période des résultats du trimestre clos le 30 septembre n'est pas encore écoulée, nous pouvons déjà affirmer qu'il s'agit d'un trimestre très spécial. En effet, on a rarement vu, et probablement jamais, trois multinationales d'aussi grande envergure qu'IBM, Coca-Cola et McDonald's publier d'aussi mauvais résultats. Et cela, en dedans de 24 heures. L'aspect le plus surprenant est probablement la réaction du marché boursier dans son ensemble, qui a tout simplement haussé les épaules et regardé ailleurs pour continuer son rebond. Vraiment exceptionnel. Coke, par exemple, a vu son bénéfice par action chuter de 13 % pendant le trimestre, alors que ses revenus ont été stables.

Blogues similaires

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.