Pour éviter qu'un voyage d'affaires ne tourne au cauchemar


Édition du 24 Janvier 2015

Pour éviter qu'un voyage d'affaires ne tourne au cauchemar


Édition du 24 Janvier 2015

Par Claudine Hébert

Un policier sécurise un secteur près du Parlement d’Ottawa, lors de la fusillade du 22 octobre 2014. [Photo: Presse canadienne/Adrian Wyld]

Personne ne peut prévoir une tempête de neige, un tremblement de terre ou une éruption volcanique qui bloque au sol pendant cinq jours les transporteurs aériens. Un attentat peut survenir dans une ville aussi tranquille qu'Ottawa. Face à ces situations imprévues, les voyageurs d'affaires dont les employeurs appliquent une politique de voyage s'en sortent mieux que les autres.

À lire aussi:
Pour éviter qu'un voyage d'affaires ne tourne au cauchemar
Louer une auto plutôt que rembourser les frais
Quatre conseils pour voyager sans tracas

 Un centre-ville paralysé

Ottawa, 22 octobre 2014. Un tireur fou s'introduit dans le Parlement, provoquant l'installation d'un périmètre de sécurité qui paralyse tout le centre-ville de la capitale nationale. Le même jour, le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, dont les bureaux sont à Ottawa, reçoit la visite d'une quarantaine de professionnels issus de partout au pays, venus passer un examen.

«Aussitôt que la nouvelle a été diffusée dans les médias, notre organisation a pris contact avec notre service de voyage interne pour obtenir la liste des candidats de passage à Ottawa», indique Ryan Blades, coordonnateur des services d'affaires, financiers et administratifs du Collège royal.

L'organisation, qui gère plusieurs déplacements par année - mais qui refuse toutefois d'en dévoiler le nombre précis -, dispose d'une politique de voyages pour ses membres depuis 2013.

À lire aussi:
Pour éviter qu'un voyage d'affaires ne tourne au cauchemar
Louer une auto plutôt que rembourser les frais
Quatre conseils pour voyager sans tracas

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.