Deux projets majeurs à l'international


Édition du 10 Octobre 2015

Deux projets majeurs à l'international


Édition du 10 Octobre 2015

Par Les Affaires

[Photo : iStock]

Deux universités québécoises viennent d'obtenir la plus importante subvention de recherche de leur histoire grâce au programme Apogée Canada.

Les universités Laval et de Sherbrooke reçoivent respectivement 98 et 33,5 millions de dollars sur les 350 M$ octroyés pour cette première partie du programme. Au total, celui-ci injectera 1,5 milliard de dollars sur sept ans. Le projet UMI Takuvik, mené conjointement par l'Université Laval et le Conseil national de recherche scientifique, en France, réunit des chercheurs d'une quinzaine de pays. Il porte sur l'installation de capteurs sur le territoire arctique afin d'analyser les impacts des changements climatiques sur les populations. Pour sa part, le projet de l'Université de Sherbrooke veut mettre à profit la physique quantique et le savoir-faire en ingénierie, plus particulièrement en nanofabrication, afin de trouver des applications pour l'industrie.

À lire aussi :
À la conquête de la troisième dimension
François Gagnon, le chercheur entrepreneur
Une «fontaine de Jouvence» de cellules souches
La recherche en chiffres
Un outil et une approche uniques pour mesurer la performance des PME
Des nanotechnologies pour capter l'invisible

À la une

Bourse: Toronto clôture en baisse de près de 200 points

Mis à jour le 05/07/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street finit en ordre dispersé, la baisse des taux profite au secteur technologique.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

05/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les sociétés technologiques affichent moins de postes

Les start-up ont commencé à gérer leurs finances de manière plus serrée en raison de la débâcle du secteur à la Bourse.