Santé et sécurité du travail : implication rime avec prévention - motiver ses troupes

Publié le 02/12/2021 à 00:01

Par CNESST

94 000. C’est le nombre d’accidents de travail répertoriés au Québec en 2020. Peut-on faire mieux? Certainement. À condition que tous les acteurs œuvrent pour cet objectif commun. Voici justement quelques exemples de réussite.

La santé et la sécurité au travail (SST) est l’affaire de tout le monde parce qu’elle nous affecte tous. Les victimes d’accidents, leurs proches et leurs collègues. Aux conséquences humaines s’ajoutent l’impact économique lié aux coûts sociaux (hospitalisations, assurances), en indemnisation et en réadaptation.

Raison de plus d’impliquer toutes les parties afin de mettre en place des mesures de prévention pour les réduire au minimum.

« Le gestionnaire performant s’assure de la compréhension des enjeux en SST et de la maîtrise des compétences par les employés, explique le chef santé, sécurité et environnement Chez Molson Coors Canada – Brasserie de Montréal, Danny Bégin. Il contribue à renforcer les bons comportements et l’éthique de travail sécuritaire. Il stimule l’engagement et l’implication de ses employés dans la recherche de solutions. Il est également humain, c’est-à-dire qu’il a à cœur la sécurité des travailleurs, qui sont la ressource la plus importante que l’entreprise détient ».

Pour les employeurs, il donc primordial de mettre en place un plan d’action adapté aux besoins du milieu de travail. Ce qui ne se résume pas simplement à des moyens de prévention.

« En SST, on a aussi des objectifs, qui peuvent être de n’avoir aucun accident, mais il y a bien autre chose, ajoute l’expert-conseil chez Empreinte Humaine, Jean-Pierre Brun. On doit par exemple s’assurer que les enquêtes sont faites, que le comité est efficace.... Aussi, est-ce qu’on sait comment motiver les employés à agir de manière sécuritaire ? »

Des pratiques plus engageantes

Les deux experts sont unanimes ; une bonne communication entre l’équipe de gestion, la haute direction et les travailleurs et travailleuses est essentielle.

« Par exemple, il faut dire à son équipe “ nous venons de changer la règle de conduite des chariots élévateurs pour telle raison et ça s’applique dès demain matin. Voici pourquoi nous la changeons, voici ce à quoi nous nous attendons de votre part et voici ce que je ferai pour m’assurer du respect de cette règle.” De cette manière, tout est clair. Lorsqu’il y a un incident ou un “passé proche”, des comités locaux participent au choix de solutions. Ils assistent aux inspections en milieu de travail avec leurs gestionnaires. Certains employés font même des observations sur les bonnes pratiques en SST auprès de leurs pairs. Il est important de s’entraider », précise M. Bégin.

Le succès d’une prise en charge efficace de la SST dans un milieu de travail repose sur l’organisation de la prévention et une continuité dans l’évaluation de la performance de l’entreprise en SST. C’est pourquoi il est essentiel de vérifier régulièrement si les moyens de prévention choisis donnent des résultats.

« Au lieu de miser seulement sur la conformité des règles, il faut aussi viser à motiver les travailleurs à agir de manière préventive. Mais, pour que les employés y adhèrent, il nous faut des pratiques plus engageantes », conclut M. Brun.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.