Caroline Desautels: se renouveler sans cesse

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Caroline Desautels: se renouveler sans cesse

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«J’ai la faculté de comprendre rapidement un nouveau marché», estime Caroline Desautels.

Se réinventer est depuis longtemps la devise de Caroline Desautels en matière d’affaires.

Et elle a su l’appliquer à Toc Toc Communications, son agence de communication marketing qui a pignon sur rue depuis 1994. 

Cette année-là, celle qui a été graphiste puis directrice artistique à la pige se décide à établir sa propre agence. 

« C’était une belle folie, car on était en pleine crise économique, mais il n’y a jamais de moment idéal, raconte-t-elle. J’avais besoin de laisser ma trace, de démontrer que je pouvais accomplir quelque chose. » 

Partie du design 

À ses débuts, Toc Toc Communications se spécialise en design graphique puis, avec le temps, elle s’oriente vers la communication et le marketing dans le domaine corporatif. 

« Les clients me demandaient si on pouvait leur offrir des services de relations publiques ou de promotion de produits, dit-elle. Je leur ai dit oui et je me suis entourée de personnes capables de le faire. » 

Une démarche facilitée par le fait que Caroline Desautels apprend vite. « J’ai la faculté de comprendre rapidement un nouveau marché », estime-t-elle. 

Tournée vers la santé 

Au cours de ces cinq dernières années, l’agence s’est focalisée sur le secteur de la santé, humaine et animale, orchestrant notamment la campagne Levez la main pour le diabète pour la compagnie pharmaceutique Sanofi. 

Pour se renouveler, Caroline Desautels s’est également renouvelée en sortant des frontières du Québec. 

Il y a trois ans,  Toc Toc Communications a remporté un premier mandat en stratégie de commercialisation de produits pour Pfizer à New York. Depuis, elle s’est aussi illustrée en France, en Allemagne et au Japon.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Vingt recommandations pour relancer Montréal

À ce sujet, la mairesse Valérie Plante a assuré que la relance devra être verte et juste.

Technologie: peut-on contrôler le virus sans miner nos libertés?

16/05/2020 | François Normand

ANALYSE. Une trentaine de spécialistes affirment qu’on peut protéger la santé publique et les libertés civiles.

À la une

L'indemnité de départ de l'ex-patron de Bombardier mal reçue par une firme

Glass Lewis « remet en question » les « indemnités substantielles » octroyées à Alain Bellemare.

Repousser les limites

BLOGUE INVITÉ. La pandémie a été un laboratoire d’expérimentation exceptionnel pour plusieurs entreprises.

Projet de loi 61: accélérer des projets d'infrastructures

Des projets pourraient bénéficier de « mesures d’accélération », telles que des « procédures d’expropriation allégées».