Danielle Danault: une réussite à toute allure

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

Danielle Danault: une réussite à toute allure

Offert par Les Affaires


Édition du 10 Novembre 2018

«Si le yoga, la méditation et le fitness avaient un enfant ensemble, ce serait le Plein Air Zen», dit Danielle Danault.

Un insatiable besoin de liberté, c’est ce qui a poussé Danielle Danault à devenir entrepreneure à l’âge de 19 ans en ouvrant une école de danse, sa passion depuis enfant. 

Et c’est sa capacité à flairer les nouvelles tendances qui l’a conduite à créer Cardio Plein Air, une entreprise comptant 51 franchisés et 300 entraîneurs qui font transpirer 23 000 personnes à travers le Québec. 

Voir venir la mode

Dans les années 1980, elle sent arriver la mode de la danse aérobique, qui déferle sur le Québec, et lance donc des cours dans son école. 

En 2000, la vie de Danielle Danault prend un nouveau tournant lorsqu’elle assiste au premier congrès destiné aux professionnels canadiens de l’activité physique. 

Elle y découvre les bandes élastiques et elle entend le ministre fédéral de la Santé appeler les congressistes à innover pour encourager les Canadiens à faire davantage d’activité physique. 

Au retour, elle s’arrête se dégourdir les jambes dans un parc. Et là, elle a une révélation : tout ce qu’elle enseigne en salle pourrait être pratiqué dehors, à l’aide de bandes élastiques, de tables de pique-nique ou encore des poteaux du parc. 

En ce début de millénaire, s’entraîner dans les parcs est peu commun au Québec. Pourtant, le succès est rapidement au rendez-vous pour Cardio Plein Air, qui se démarque en imaginant des cours de cardio parent-enfant ou encore de cardioraquettes l’hiver. 

Ralentir

Suivant la tendance du slow, initié par le slow food, elle vient de créer un programme de slow move fitness (Plein Air Zen), dont elle a déposé le nom dans plusieurs pays. 

« Si le yoga, la méditation et le fitness avaient un enfant ensemble, ce serait le Plein Air Zen », dit-elle.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «FEMMES D'AFFAIRES DU QUÉBEC 2018»

 

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Un truc génial pour toujours choisir la bonne file d'attente!

11/12/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Noël approche, et avec lui la saison des interminables files d'attente. À moins de connaître cette astuce!

Tout, tout, tout sur les dessous de la finance!

02/12/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. La blockchain, le Brexit, la SEC et autres titrisations n'auront plus de secrets pour vous.

À la une

10 choses à savoir vendredi

Ce pickup électrique veut en découdre avec Tesla. La menace qui guette Hydro-Québec, Labatt au-delà de la bière.

Pourquoi Claret a augmenté sa participation dans Alithya

BALADO. Claret a récemment augmenté sa participation dans Alithya. Pourquoi? On en parle avec Vincent Fournier.

Gérer son risque de survie

EXPERT INVITÉ. Imaginez si vous épuisiez vos économies avant de mourir...