Questions des entrepreneurs, réponses des partis: les minéraux critiques et stratégiques

Publié le 19/09/2021 à 09:00

Questions des entrepreneurs, réponses des partis: les minéraux critiques et stratégiques

Publié le 19/09/2021 à 09:00

Par François Normand

Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Ressources Géoméga (Photo: courtoisie)

« Nous sommes à un tournant de l’histoire au niveau des nouvelles technologies, en particulier en ce qui concerne les minéraux critiques et stratégiques, des intrants essentiels dans plusieurs secteurs de l’économie. Que compte faire votre gouvernement pour que le Canada devienne un leader mondial dans ce domaine pour approvisionner la planète en MCS afin de l’aider dans sa transition énergétique et à atteindre la carboneutralité? »

— Kiril Mugerman, président et chef de la direction de Ressources Géoméga, une PME de Boucherville, qui a développé une technologie pour recycler des terres rares à l'intérieur d’anciens aimants, en plus de posséder le gisement de terres rares de Montviel, dans la région du Nord-du-Québec.

 

Bloc québécois (BQ)

Le parti de Yves-François Blanchette souhaite une meilleure coexistence entre la stratégie d’Ottawa et celle de Québec sur les minéraux critiques et stratégiques. Le fédéral veut par exemple miser sur la transformation de minéraux pour fabriquer des batteries, tandis que le gouvernement québécois veut intégrer l’extraction et la transformation de minerais. «Loin de travailler ensemble, ils se concurrencent», affirme le Bloc. Le parti dit qu’il compte veiller à ce que la stratégie du gouvernement libéral sortant ne vienne pas «dépouiller le Québec de son industrie et de son expertise».

 

Parti conservateur du Canada (PCC)

Le parti d’Erin O’Toole veut s’assurer que le processus d’évaluation environnementale soit rigoureux, « de calibre mondial », sans toutefois causer de «retard inutiles» dans l’approbation des projets. Aux yeux des conservateurs, cette approche permettra «d’exécuter une stratégie sur les minéraux critiques afin de tirer profit de nos abondantes ressources, qui sont requises pour alimenter notre avenir énergétique propre ». Selon eux, cette approche permettra de créer des emplois, d’appuyer l’économie autochtone, de contribuer à un environnement plus propre, en plus de réduire la dépendance des pays à l'égard des MCS produits en Chine.

 

Parti libéral du Canada (PLC)

Le parti de Justin Trudeau fait valoir qu’il a lancé la stratégie des mines afin d’attirer des investissements qui permettront de développer la chaîne d’approvisionnement en batteries du Canada. «Rien qu’au cours de la dernière année, cette stratégie a attiré six milliards de dollars d’investissements dans le secteur automobile canadien.» Dans sa plateforme, le PLC s’engage essentiellement à trois choses. Il veut construire une chaîne d’approvisionnement durable pour les batteries. Il veut attirer des investissements à court terme de plusieurs milliards de dollars dans des domaines clés comme le traitement des minéraux et la fabrication de piles. Il souhaite enfin doubler le crédit d’impôt pour l’exploration minière pour les matériaux figurant sur la liste des minéraux critiques du Canada qui sont nécessaires à la fabrication de technologies propres vitales, comme les batteries.

 

Nouveau Parti démocratique (NPD)

Le parti de Jagmeet Singh affirme qu’il investira dans une relance économique verte pour lutter contre la crise climatique au lieu d’investir des milliards de dollars par année dans l’industrie pétrolière et gazière. «Nous aiderons nos PME en finançant la recherche de minéraux critiques et stratégiques afin de s’assurer que nous ne dépendions pas uniquement de l’étranger pour notre approvisionnement dans ces matériaux essentiels comme c’est le cas actuellement», affirment les néodémocrates. Le NPD insiste aussi sur le fait que le gouvernement fédéral doit s’assurer que le développement de cette filière se fasse dans «le plus grand respect» de l’environnement.


(RE)LIRE NOTRE SÉRIE: EN FACE DU PROCHAIN PREMIER MINISTRE

À la une

Bourse: Wall Street a terminé sur de nouveaux records

Mis à jour à 17:09 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a pour sa part terminé en hausse.

Les promesses de la «DeFi», entre rêve cryptoanarchiste et révolution fintech

LES CLÉS DE LA CRYPTO. La finance peut-elle se passer des mécanismes traditionnels?

À surveiller: Stantec, Shopify et Precision Drilling

09:17 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Stantec, Shopify et Precision Drilling? Voici quelques recommandations d’analystes.