Tout faire pour éviter la panne sèche

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Tout faire pour éviter la panne sèche

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Par Pierre Théroux

2. CANAM : NOUER DES RELATIONS DE CONFIANCE AVEC LES PRODUCTEURS D'ACIER

Mike Burnet, vice-président aux approvisionnements du Groupe Canam, n'hésite pas à sauter régulièrement dans l'avion pour discuter en personne avec ses fournisseurs. En mars dernier, par exemple, il était à Chicago pour rencontrer trois des plus importants fournisseurs d'acier du fabricant beauceron de structures métalliques.

«Les relations avec les fournisseurs sont très importantes. C'est comme un mariage. Ce sont des partenaires avec lesquels il faut développer et entretenir des liens de confiance à long terme», illustre celui qui s'est joint à Canam en 2007 après avoir travaillé quelque 25 ans dans l'industrie de l'acier. En effet, si les relations ne sont pas au beau fixe, «un producteur peut décider de ne plus nous vendre d'acier, ou nous de ne plus lui en acheter», précise Mike Burnet. Les échanges entre le fabricant et les producteurs d'acier portent aussi sur des façons de réduire les coûts, notamment en analysant ceux liés au transport.

Canam dépense en moyenne 500 millions de dollars par an pour l'achat d'acier, ce qui représente environ 80 % de ses coûts. «C'est majeur, d'où l'importance d'avoir une bonne stratégie d'approvisionnement et de minimiser les risques», indique Marc Dutil, son président et chef de la direction.

Les discussions tenues à Chicago en mars visaient justement à conclure des ententes qui garantiront un approvisionnement à long terme et à bon prix, même en cas de changements dans la demande mondiale d'acier. Les producteurs d'acier veulent pour leur part pouvoir compter sur Canam quand le fabricant passera des commandes. «Nous devons absolument nous assurer de ne pas manquer d'acier quand la demande est plus importante», explique Mike Burnet, qui affirme n'avoir justement jamais été confronté à ce problème.

Car l'acier, produit entre autres par des géants comme Arcelor Mittal et U.S. Steel, est l'un des métaux les plus chers et les plus convoités sur le marché. Son prix, qui approchait 450 dollars américains la tonne l'automne dernier, son plus haut niveau en trois ans, est dépendant de la conjoncture économique et de la demande industrielle de secteurs tels que l'automobile, la construction et l'énergie. «S'il arrive que les usines d'acier ne puissent plus fournir, on peut toujours se tourner vers des entreprises de distribution d'acier», indique Marc Dutil, qui exploite 22 usines en Amérique du Nord et emploie plus de 3 900 personnes au Canada, aux États-Unis, en Roumanie, en Inde et à Hong Kong.

Des achats planifiés plusieurs semaines à l'avance

Pour minimiser les risques d'approvisionnement, de même que ceux liés aux variations de devises ou de prix, Canam veille entre autres à bien gérer ses stocks. Ainsi, l'entreprise garde à portée de la main certains articles dont elle a toujours besoin, comme des cornières qui servent à fabriquer des poutrelles. «Quand les prix de l'acier baissent, nous réduisons les inventaires. À l'inverse, si on s'attend à une hausse des prix, on augmente les inventaires pour s'assurer d'être concurrentiels dans le marché», dit Mike Burnet. Les prévisions d'achat de Canam sont réalisées en analysant notamment l'historique des cinq dernières années. Elles tiennent aussi compte des délais de livraison, qui varient de 6 à 12 semaines.

L'entreprise doit également planifier l'achat d'autres produits qui nécessitent un approvisionnement plus ponctuel. Dans le cas du contrat de plus de 200 millions de dollars canadiens pour la construction du stade de l'équipe de football des Falcons d'Atlanta, décroché l'automne dernier, la beauceronne n'a pas attendu de conclure la transaction pour établir ses besoins et la disponibilité de l'acier nécessaire à la construction. «Plus de 90 % du travail a été fait avant de signer l'entente», indique le grand patron des achats.

Page 1: Intro
Page 2: Rona : miser sur un grand éventail de fournisseurs
Page 3: Canam: nouer des relations de confiance
Page 4: La gestion de l'approvisionnement


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Stella-Jones: Brian McManus part l’esprit tranquille

Entrevue. Le PDG explique les raisons de son départ et ce qu’il voit pour Stella-Jones pour la suite.

Immobilier: un bon 2e trimestre malgré un mois de juin moins éclatant

Il y a 40 minutes | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En juin, les ventes de propriétés résidentielles ont reculé par rapport à la même période l'an dernier.

Desjardins: une protection numérique permanente offerte à tous les membres

Mis à jour à 11:27 | La Presse Canadienne

L’affaire se transportera également à Ottawa, lundi après-midi.