Tout faire pour éviter la panne sèche

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Tout faire pour éviter la panne sèche

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Par Pierre Théroux

1. RONA : MISER SUR UN GRAND ÉVENTAIL DE FOURNISSEURS

Grève et menace d'arrêt de travail chez les transporteurs ferroviaires CP et CN. Possibilité de débrayage également chez les camionneurs au Port de Vancouver. Sans oublier les immenses tempêtes de neige qui ont frappé le nord-est américain et perturbé le transport de marchandises. Pour un détaillant comme Rona, qui s'approvisionne d'un océan à l'autre au Canada, ainsi qu'aux États-Unis et en Asie, les derniers mois n'ont pas été de tout repos.

«Ça donne des sueurs froides», reconnaît Richard Brouillette, vice-président, distribution et logistique chez ce géant canadien de la distribution d'articles de quincaillerie et de matériaux de construction. Malgré ces incertitudes, Rona se dit prête à faire face aux enjeux liés aux risques d'approvisionnement. «Une entreprise n'est jamais 100 % à l'abri, mais elle doit être en mesure de parer à toute éventualité», souligne Richard Brouillette, qui dirige notamment une centaine de spécialistes, parmi lesquels des approvisionneurs et des analystes qui observent les tendances et les goûts des consommateurs, puis planifient les achats.

Il y a plus de cinq ans, Rona créait une nouvelle vice-présidence à la gestion de la chaîne d'approvisionnement afin d'optimiser l'ensemble de son réseau d'approvisionnement et de distribution. Ce qui l'a amenée à se doter d'une équipe plus spécialisée en approvisionnement, mais aussi de nouveaux logiciels d'information visant à mieux gérer les achats et les inventaires. «Il faut prévoir adéquatement les besoins des consommateurs et des magasins, et s'assurer de les approvisionner au moment opportun», dit Richard Brouillette, en précisant que l'entreprise conserve des stocks de 8 à 12 semaines, selon les produits, afin de «maintenir le rythme de vente en cas d'imprévus».

Plus de 30 000 produits

La gestion des risques d'approvisionnement est d'autant plus importante que le réseau de plus de 500 magasins offre à la clientèle quelque 32 000 articles de quincaillerie et 1 000 types de matériaux de construction. Rona, qui exploite neuf centres de distribution au pays, compte 2 000 fournisseurs, dont près de 400 assurent la plus grande part de son volume d'achats annuel.

«Nous avons un vaste éventail de fournisseurs, ce qui nous permet de limiter les risques. Pour certains produits critiques, nous avons des fournisseurs alternatifs qui pourraient combler nos besoins en cas de problèmes.» L'entreprise de Boucherville a même une antenne chinoise, alors que son bureau d'achats, implanté à Shanghaï en 2008, vise à mieux gérer ses importations de produits et à se rapprocher des fournisseurs.

Chez Rona, la planification de l'approvisionnement se fait selon un échéancier de 9 à 12 mois. «Nous établissons des calendriers qui tiennent compte des impondérables.» Les délais d'approvisionnement, par exemple, ne sont pas les mêmes si les produits viennent d'Asie, des États-Unis ou du Canada. S'il y a une grève dans l'industrie ferroviaire, le quincaillier se tournera alors vers le transport par camions, une solution qui n'entraînera «pas de délais de livraison, mais coûtera plus cher», indique Richard Brouillette.

Enfin, Rona établit aussi des partenariats avec ses principaux fournisseurs notamment pour éviter des ruptures de stock ou une variation imprévue du prix des marchandises. «Il faut bien connaître ses fournisseurs, travailler de près avec eux. Nous avons régulièrement des échanges pour les informer de nos plans à court, moyen et long terme.» L'entreprise s'assure du même coup de mesurer leur performance, en tenant compte entre autres de la qualité des produits et des délais de livraison.

Page 1: Intro
Page 2: Rona : miser sur un grand éventail de fournisseurs
Page 3: Canam: nouer des relations de confiance
Page 4: La gestion de l'approvisionnement


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Immobilier: un bon 2e trimestre malgré un mois de juin moins éclatant

Il y a 58 minutes | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. En juin, les ventes de propriétés résidentielles ont reculé par rapport à la même période l'an dernier.

Stella-Jones: Brian McManus part l’esprit tranquille

Entrevue. Le PDG explique les raisons de son départ et ce qu’il voit pour Stella-Jones pour la suite.

Desjardins: une protection numérique permanente offerte à tous les membres

Mis à jour à 11:27 | La Presse Canadienne

L’affaire se transportera également à Ottawa, lundi après-midi.