Tout faire pour éviter la panne sèche

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Tout faire pour éviter la panne sèche

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Par Pierre Théroux

3. LA GESTION DE L'APPROVISIONNEMENT, UNE QUESTION DE RENTABILITÉ

L'approvisionnement devrait occuper une place stratégique dans la gestion des sociétés. Or, «beaucoup d'entreprises sous-estiment les risques et ont tendance à ne s'en occuper que lorsque les problèmes surgissent, donc trop tard», constate Nathalie Brunet, première directrice, conseils et transactions au cabinet PwC, et spécialiste en gestion opérationnelle de la chaîne d'approvisionnement.

Jérôme Thirion, associé chez KPMG et responsable de la pratique nationale en approvisionnement au sein de cette firme, abonde dans le même sens. «Les entreprises sont très concentrées sur les opérations et négligent trop souvent la fonction approvisionnement.» Pourtant, une entreprise doit s'assurer de la qualité et de la disponibilité de ses produits, sinon sa clientèle lui fera faux bond au profit d'un concurrent.

Une gestion efficace de l'approvisionnement joue d'ailleurs un rôle majeur dans la rentabilité. Une enquête internationale menée par PwC en 2012 auprès de 503 dirigeants nord-américains, asiatiques et européens montre que les organisations dont la chaîne d'approvisionnement est performante enregistrent aussi les meilleurs résultats financiers. Les répondants qui considèrent l'approvisionnement comme un atout stratégique génèrent un bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) supérieur de 30 % à la moyenne avec quasiment deux fois moins de stock, précise l'étude.

Les sociétés ont évidemment intérêt à ne pas mettre tous leurs oeufs dans le même panier. En ayant plusieurs fournisseurs, elles sont moins à risque si l'un d'eux décrète une hausse soudaine de prix ou cesse de fabriquer un produit.

Elles doivent aussi établir des relations stratégiques avec leurs principaux fournisseurs. «L'approvisionnement, ce n'est pas simplement faire un appel d'offres. Il faut également créer des partenariats qui permettent justement de minimiser les risques», suggère Jérôme Thirion, en précisant que les entreprises doivent aussi mesurer leur performance.

La mondialisation des marchés a d'autre part rendu les chaînes d'approvisionnement plus vulnérables. «Une entreprise qui s'approvisionne en Chine, par exemple, doit passer par un plus grand nombre d'intermédiaires. Les risques liés à la logistique ou au contrôle de la qualité sont plus grands», souligne Ygal Bendavid, professeur au Département de management et technologie de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM. Encore là, il est important de compter sur plusieurs fournisseurs afin de contrer des problèmes potentiels de livraison. Ygal Bendavid note par ailleurs que des organisations nord-américaines ont cessé de s'approvisionner en Chine, en partie ou totalement, afin d'atténuer ces risques. D'autres, comme Rona, ont plutôt implanté un bureau en Chine afin de mieux les gérer.

Cette complexification de la chaîne d'approvisionnement devrait inciter les entreprises à recruter des spécialistes. Elles peuvent aussi miser sur les nouvelles technologies de l'information, comme les marqueurs RFID qui peuvent être utilisés pour la traçabilité des marchandises.

1. Sommaire du dossier
2. Douter, analyser, puis foncer
3. Comment transformer un danger en occasion
4. La gestion des risques, un outil stratégique
5. 10 questions à poser à la direction
6. Douter... pour frapper encore plus fort
7. Conquérir le monde avec audace et rigueur
8. Utiliser le risque comme carburant
9. La géopolitique, cette négligée
10. Tout faire pour éviter la panne sèche
11. Votre entreprise est-elle assurée contre les pirates
12. Cyberattaques: L'ABC des bonnes pratiques
13. Toutes les brèves des 500

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».