Vous pensez aller vivre en région éloignée? Le fisc vous tend la main

Publié le 26/04/2024 à 09:30

Vous pensez aller vivre en région éloignée? Le fisc vous tend la main

Publié le 26/04/2024 à 09:30

Par Les étudiants en sciences comptables de l'UQO

«Il n’y a pas que de beaux paysages et des personnes chaleureuses comme attraits. Il y a aussi des avantages fiscaux offerts par les gouvernements pour inciter les gens à habiter ces régions distancées des grandes villes.» (Photo: 123RF)

La rubrique Questions pour mon comptable est signée par des étudiants en sciences comptables de l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

 

Nous sommes nombreux à avoir fait le tour de la Gaspésie, à passer un week-end à faire du ski aux Monts-Valin au Saguenay ou à prendre la route du Nord-du-Québec pour y découvrir la nature à perte de vue. Sous le charme de ces régions, on souhaiterait pouvoir y habiter pour toujours. Et il n’y a pas que de beaux paysages et des personnes chaleureuses comme attraits. Il y a aussi des avantages fiscaux offerts par les gouvernements pour inciter les gens à habiter ces régions distancées des grandes villes.

Eh bien oui, les citoyens qui habitent ces belles régions sont susceptibles d’avoir accès à plusieurs déductions et crédits lors de leur déclaration de revenus. Voici un petit rappel des avantages les plus communs: le crédit d’impôt pour nouveaux diplômés travaillant dans une région ressource éloignée, la déduction relative au logement et celle relative aux voyages, les frais de déménagement et les frais médicaux non dispensés dans une région.

 

Lire aussi: Déménagement pour raisons professionnelles: quelles dépenses réclamer aux impôts?

Si vous êtes un nouveau professionnel diplômé, vous pouvez bénéficier d’un crédit provincial allant jusqu’à 3 000$ par année et 10 000$ à vie. La condition essentielle à respecter pour y avoir droit est d’avoir commencé un emploi dans une des régions ressources éloignées admissibles, dans les 24 mois suivant l’obtention du diplôme. Afin d’y être éligible, il faut occuper un emploi au 31 décembre de l’année d’imposition pour laquelle vous faites la demande.

Vous pourriez aussi demander la déduction relative au logement. Le critère primordial est d’habiter une région éloignée reconnue durant au moins six mois consécutifs. Les deux gouvernements vont distinguer ces régions en deux zones. La zone nordique peut atteindre un plafond de déduction allant jusqu’à 4 015$, et il est possible d’avoir jusqu’à 4 015$ supplémentaire si vous entretenez une habitation et que vous êtes le seul à demander le montant de base dans votre ménage. Les mêmes conditions sont admissibles pour une zone intermédiaire, celle-ci a un plafond de déduction de base qui peut aller jusqu’à 2 007$ et un autre 2 007$ pour le montant additionnel.

De plus, vous pouvez demander une déduction lors de votre déclaration de revenus pour des frais de voyage, et ce jusqu’à concurrence de deux voyages par année. Le montant forfaitaire est de 1 200$ par membre de famille admissible (600$ pour la zone intermédiaire).

 

Vous devez déménager pour vous rapprocher de votre nouvel emploi?

Vous pouvez demander une déduction pour vos frais de déménagement. Une bonne partie des frais engendrés sont admissibles à cette déduction dans votre déclaration fiscale. Dans certains cas, il est possible que votre employeur vous rembourse des sommes en lien avec la réinstallation. Cependant, si vous pensez que ce montant ne couvre pas la totalité des dépenses encourues, vous pouvez décider de vous imposer sur lesdites sommes reçues. Par la suite, vous devez demander une déduction pour les frais engendrés en réalité pour votre déménagement. N’oubliez pas de garder toutes les factures d’essence, de restaurants, d’hébergement ou toute autre dépense, car sans ces preuves vous allez être plafonné à un montant restreint.

Vous avez besoin de voyager à des fins médicales? Les frais engendrés par le voyage peuvent être déduits de votre revenu si vous avez besoin de soins particuliers qui ne peuvent pas être traités dans votre ville de domicile. Ils ne sont pas restreints à un nombre maximum de demandes par année et les dépenses admissibles peuvent être des frais de déplacement, repas et hébergement. Il est important de garder toutes les factures liées à ces dépenses.

Comme tout particulier, vous pouvez demander le crédit de solidarité au provincial, qui vous sera accordé selon votre revenu familial. Non seulement vous pourriez y avoir droit, mais une bonification de ce crédit pourrait être ajoutée au montant de base auquel vous êtes admissible. Cet avantage fiscal est très peu mentionné, car il touche une infime partie de la population. Effectivement, pour y avoir droit, vous devez vivre dans un des 14 villages nordiques suivants: Akulivik, Ivujivik, Kangirsuk, Puvirnituq, Tasiujaq, Aupaluk, Kangiqsualujjuaq, Kuujjuaq, Quaqtaq, Umiujaq, Inukjuak, Kangiqsujuaq, Kuujjuarapik et Salluit.

Comme vous pouvez le remarquer, ces bonbons fiscaux font référence à différentes désignations géographiques. Par exemple, le crédit d’impôt pour nouveau diplômé fait référence à une «région ressource éloignée», la déduction relative au logement et au voyagement fait référence à une «région éloignée reconnue» qui elle fait référence à des «zones intermédiaires» et des «zones nordiques» et le crédit d’impôt de solidarité fait référence à un «village nordique».

Ne perdez pas le Nord face à une telle complexité. Jetez un coup d’œil aux listes de ces différentes régions sur les sites de l’Agence du revenu du Canada et Revenu Québec pour vous situer.

 

 

Evelyn Ochoa, étudiante en sciences comptables à l’Université du Québec en Outaouais

 

Melyna Rousseau-Rioux, étudiante en sciences comptables à l’Université du Québec en Outaouais

 

 

Inscrivez-vous à notre infolettre thématique:

Finances personnelles — Tous les vendredis

Inspirez-vous des conseils de nos experts en planification financière et de toutes les nouvelles pouvant affecter la gestion de votre patrimoine.

Sur le même sujet

Fiscalement parlant, travailler ou prendre sa retraite?

03/05/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO

Plusieurs éléments doivent être pris en compte afin de passer ce moment en toute tranquillité d’esprit.

«Bye bye boss»: l'ABC du travail à son compte

12/04/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO

Aimerez-vous être travailleur autonome (travailleur indépendant, c’est-à-dire travailler à son propre compte)?

OPINION Des crédits d'impôt à ne pas oublier
05/04/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO
Louer le chalet pour joindre les deux bouts
29/03/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO
Démystifier la fiscalité des organismes de bienfaisance enregistrés
22/03/2024 | Les étudiants en sciences comptables de l'UQO

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.