Comment transformer un danger en occasion ?

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Comment transformer un danger en occasion ?

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Mai 2015

Par Olivier Schmouker

CONNEXION

Nouer de nouveaux liens au sein de son écosystème

Une fois qu'on a une meilleure compréhension de l'écosystème dans lequel on évolue, il convient d'interagir avec ses différents acteurs de manière plus efficiente. Ce qui exige qu'on noue de nouveaux liens. Pour quoi faire ? Tout bonnement pour être en mesure d'aborder autrement ce qui jusqu'alors était perçu comme un obstacle fiché en plein milieu de notre chemin.

«L'industrie des communications est en pleine mutation. Cossette, comme les autres agences, n'avait d'autre choix que de s'adapter, et donc de se réinventer. C'est pourquoi nous avons décidé de nous appuyer sur des forces totalement nouvelles pour nous, tant à l'interne qu'à l'externe», dit Mélanie Dunn.

Traduction : Cossette a tissé des liens inédits, aussi bien en son sein qu'avec de nouveaux partenaires d'affaires. «Pour déjà la moitié des projets qui ont une dimension technologique, nos employés recourent à la méthode de gestion dite agile. C'est-à-dire que chacun oeuvre en fonction de quatre nouvelles valeurs : collaborer davantage ; oser le changement ; progresser par essais-erreurs ; et toujours chercher la meilleure solution qui soit», explique Malik Yacoubi, vice-président, technologie et mobilité, de Cossette. Ce qui se traduit notamment par le fait que la hiérarchie n'a plus vraiment d'importance, chacun étant encouragé à prendre des initiatives sans devoir toujours attendre un go venu d'en haut.

«Auparavant, nous proposions un plan échelonné sur deux années à un client qui voulait booster son site Web. Nous avancions pas à pas, en nous assurant d'être constamment en terrain sûr. À présent, nous fonctionnons sous forme d'atelier : nous montons une petite équipe qui se consacre exclusivement au projet, invitons le client à s'y intégrer, et durant deux semaines, nous laissons tout ce beau monde travailler ensemble dans un espace qui lui est propre. Ce sont deux semaines de folie, mais deux semaines vraiment efficaces. Résultat ? Tout le monde gagne en temps, en argent et surtout en efficience», illustre Garcí Iñigo, directeur, production numérique, de Cossette.

En parallèle, l'agence qui compte parmi ses clients McDonald's, GM et autres General Mills s'engage de plus en plus dans la communauté d'affaires montréalaise. Un exemple lumineux : les Creative Mornings, pilotés par le cabinet-conseil f. & co. «Nous nous sommes associés à cet événement mensuel non seulement parce qu'il nous permet d'être à l'avant-poste pour déceler la naissance d'une tendance, mais aussi parce qu'il est l'occasion d'approcher tous ceux pour qui la créativité est un moteur vital. Bref, parce qu'il nous donne la possibilité d'intensifier notre réseau de connexions», dit Mélanie Dunn.

Page 1. Intro
Page 2. Vision

Page 3. Connexion
Page 4. Expérimentation
Page 5. Exécution

À suivre dans cette section

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...