Que pensent vraiment les jeunes de l'entreprise?

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Que pensent vraiment les jeunes de l'entreprise?

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Octobre 2015

Par Matthieu Charest


Page 1- Catherine: «Je pousse ma luck un peu»
Page 2- Charles: «J'ai mis cartes sur table»
Page 3- Félix: «On a l'impression de changer les choses»
Page 4- Léa: «Tu dis ce que tu fais et tu fais ce que tu dis»


Léa*


Région : Chaudière-Appalaches 


Secteur d’activité : Manufacturier


Poste : Communications


C’est une jeune gestionnaire déterminée, résolue et énergique qui se confie à nous. Elle a pourtant la voix et le discours d’une femme d’un âge beaucoup plus mûr, de celle qui a vu neiger.
La vingtaine à peine entamée, elle occupe un poste de cadre dans une importante PME manufacturière. « Mais non, ce n’est pas trop rapide, assure Léa en éclatant de rire. J’ai vécu des choses pas mal plus rock’n’roll quand j’ai lancé mon entreprise. »


Atterrissage par vents de travers


Dès son entrée en fonction chez son employeur actuel, Léa est responsable de deux employées. L’une est issue de la génération X, l’autre est un baby-boomer.


« Je n’avais personne à “tasser”, explique-t-elle. Je voulais les mettre de mon bord, les mobiliser, les motiver. Je ne voulais pas “casser la baraque”, surtout que l’équipe avait déjà été échaudée par mon prédécesseur. Je mise plutôt sur la constance : tu dis ce que tu fais et tu fais ce que tu dis. Il faut responsabiliser son équipe, lui expliquer de quelle latitude elle dispose. Et surtout, ne pas s’attribuer tout le mérite. Il vaut mieux valoriser l’individu et essuyer le blâme en tant que dirigeant. »


Mais peu à peu, quelques mois après son entrée en fonction, la situation se dégrade avec l’une de ses subordonnées. Après de multiples avertissements et rencontres, Léa la congédie et la remplace par quelqu’un de plus âgé.


Chez les boomers, elle remarque un peu d’essoufflement. « Ils ont encore du cœur à l’ouvrage, mais je les trouve moins motivés. Et pas juste dans mon service. »


Grand terrain de jeu


Pas tous les boomers sont fatigués précise-t-elle toutefois : « Mon patron est un boomer, et il me laisse beaucoup de place. Mon point de vue est écouté, et lorsque l’une de mes idées est rejetée, on m’explique la raison du refus. Issue de la génération “pourquoi ?”, si je n’ai pas assez de rétroaction, j’en demande ! » Et bien que la jeune gestionnaire travaille dans une industrie traditionnellement masculine, les jeunes Y ont leur place, du moins dans son entreprise. « Les dirigeants apprécient notre dynamisme, croit Léa. Ils sélectionnent des gens qui ont “le couteau entre les dents”. »


Même si elle considère que le secteur manufacturier est un peu vieux jeu, Léa est persuadée que l’avenir de son industrie est plutôt rose. « Nous connaissons même une reprise », juge-t-elle. Et puisque sa PME a pris le virage numérique et qu’elle a simplifié son offre de produits au cours des dernières années, elle croit que son équipe est prête à affronter les défis à venir.


Plus grand que soi


« C’est important pour moi de travailler pour une entreprise inspirante », conclut Léa. Une entreprise qui donne l’impression de changer les choses, « quitte à ce que les conditions de rémunération ne soient pas “tops”. Mon père m’a toujours dit de trouver un travail où je n’aurais pas l’impression de travailler, où c’est challengeant, où les journées ne se ressemblent pas. Je veux vraiment être valorisée par mon travail. Être heureux, c’est s’accomplir », dit-elle d’un ton convaincu.


*Prénoms et illustrations fictifs


SOMMAIRE DU DOSSIER


1. Les 300 c'est...
2. Agrandir pour attirer plus de clients
3. Implanter de nouveaux systèmes informatiques
4. Rendre sa production encore plus efficace
5. Des stratégies payantes
6. Mille milliards... d'actif !
7. L'artiste devenue entrepreneure
8. Vaillancourt continue d'ouvrir ses horizons
9. Se relever et se diversifier
10. Faire sa place parmi les grands
11. Mini révolution dans le monde de la consultation
12. L'ADN d'un top recruteur
13. Des Y parlent à coeur ouvert
14. Durer à l'international

À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

22/04/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. Le marché de l’unifamiliale a légèrement ralenti dans la province en mars dernier au Québec.

L'expérience de vente d'une maison sans agent

BLOGUE INVITÉ. Mes expériences passées m'avaient incité à ne plus vouloir leur verser de commissions. Le bonheur!

Samsung repousse le lancement de son smartphone Galaxy Fold

Mis à jour le 22/04/2019 | AFP

Des utilisateurs « nous ont fait part du fait que l’appareil avait besoin d’améliorations», explique la compagnie.