Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Publié le 17/01/2022 à 10:27, mis à jour le 17/01/2022 à 17:04

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Publié le 17/01/2022 à 10:27, mis à jour le 17/01/2022 à 17:04

(Photo: Getty Images)

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto terminait en hausse de 180 points lundi,  soutenue par les secteurs de l’énergie, de la finance et des services aux collectivités. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

Les indices boursiers à la fermeture

À Toronto, le S&P/TSX a haussé de 179,89 points (+0,84%) à 21 537,45 points.

À New York, Wall Street est fermé.

Le huard a avancé de 0,002 4 $ US (+0,303 6%) à 0,799 0 $ US.

Le pétrole a haussé de 0,48 $ US (+0,57%) à 84,30 $ US.

L’or a avancé de 2,40 $ US (+0,13%) à 1 818,90 $ US.

Le bitcoin a terminé en baisse de 1 217,28 $ US (-2,83%) à 41 806,90 $ US.

 

À (re)lire: Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

 

Contexte après la fermeture des marchés européens

« Les bonnes nouvelles proviennent du PIB chinois », affirme Yann Azuelos, gestionnaire de portefeuille au sein de Mirabaud France : la Chine a rapporté un Produit intérieur brut (PIB) en hausse de 8,1% en 2021, au plus haut depuis une décennie. 

Toutefois, au quatrième trimestre, la croissance s’est essoufflée (+4% sur un an, après 4,9% au précédent).

Donnée inquiétante pour la demande intérieure, les ventes au détail, principal indicateur de la consommation, ont augmenté le mois dernier de 1,7% seulement sur un an, leur plus faible progression depuis l’été 2020.

Sur le plan sanitaire, le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en Chine a atteint lundi son plus haut niveau depuis mars 2020, alors que Pékin tente d’éradiquer le variant Omicron à trois semaines des Jeux olympiques d’hiver.

« La politique du zéro Covid amène certaines régions à remettre en place un confinement, mais nous sommes dans la période des grandes vacances en Chine, le moment où il y a l’activité la moins élevée », rassure Yann Azuelos.

Néanmoins, « comme il y a un risque de ralentissement de l’économie, l’État relance des mesures de soutien », complète-t-il. 

La Banque centrale chinoise a, en effet, abaissé un taux directeur clé pour la première fois depuis avril 2020 afin de soutenir l’économie.

Le taux auquel elle prête aux banques du pays a été réduit de 10 points de base, une mesure qui vise à faciliter les prêts aux entreprises. 

Les investisseurs suivront cette semaine les publications de résultats des entreprises, qui pourraient se révéler être « des leviers pour les valeurs peu sensibles à la hausse des taux d’intérêt ou celles qui en bénéficient » anticipe, M. Azuelos. 

Sur le marché obligataire, les taux d’intérêt européens ont légèrement progressé, celui de la dette allemande à 10 ans atteignant 0,029%, tout proche de zéro pour la première fois depuis avril 2019.

Après avoir nettement reculé en fin de semaine dernière, les valeurs du luxe ont repris des couleurs lundi. 

À Paris, Hermès a pris 3,58%, en tête du CAC 40. Kering a gagné 2,37%, LVMH 1,63% et L’Oréal de 1,54%. À Londres, Burberry a progressé de 1,98% et à Milan Tod’s a grimpé de 2,47%.

Bel horizon pour l’énergie britanniqueA Londres, BP (+1,30% à 393,75 pence), Shell (+1,25% à 1 845,40 pence) et SSE (+0,41% à 1 583 pence) ont progressé. Ils font partie des candidats ayant remporté les 17 concessions d’éoliennes en mer accordées lundi par les autorités écossaises à l’issue de mégaenchères.

Unilever résolue à acheter la branche grand public de GSKUnilever a dévissé de 6,97% à 3 662 pence à Londres, après avoir confirmé son offre de rachat d’une unité de GSK, à 50 milliards de livres. GSK, qui a rejeté l’offre, s’est quant à lui envolé de 4,07% à 1 707,80 pence.

Démission du président de Credit SuisseLe président de Credit Suisse Antonio Horta-Osório, éclaboussé par des révélations autour des règles de quarantaine qu’il a enfreintes, a démissionné de ses fonctions, a annoncé la banque, qui a choisi Axel Lehmann pour lui succéder. L’action Credit Suisse a perdu 2,26% à 9,33 francs suisses.

Les cours du pétrole prolongeaient leurs gains, vers 12 h 30. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour échéance en mars montait de 0,41% à 86,41 $US après avoir atteint plus tôt 86,71 $US le baril, au plus haut depuis octobre 2018.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en février prenait 0,36% à 84,12 $US.

La monnaie européenne était stable (-0,01%) à 1,141 1 $US.

 

 

 

 

Sur le même sujet

Bourse: nouvelle séance noire à Wall Street, les indices dévissent

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto en baisse de 390 points.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés financiers s'essoufflent, vigilants au sujet de l'inflation. New York prévoit une baisse.

OPINION Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie
Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne
Le minage de bitcoin repart en Chine, les États-Unis restent premier
17/05/2022 | AFP
Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mardi
Mis à jour le 17/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

À la une

Bourse: nouvelle séance noire à Wall Street, les indices dévissent

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto en baisse de 390 points.

Les supermarchés Target plombés par la hausse des coûts, l'action s'effondre

18/05/2022 | AFP

La hausse des coûts de transport et les changements d'habitude des consommateurs ont fortement pesé sur les marges.

À surveiller: Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold

18/05/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold? Voici des recommandations d'analystes.