«Johnson & Johnson profitera du vieillissement de la population» - Christine Poole, pdg et gestionnaire de portefeuille chez GlobeInvest Capital Management


Édition du 08 Novembre 2014

«Johnson & Johnson profitera du vieillissement de la population» - Christine Poole, pdg et gestionnaire de portefeuille chez GlobeInvest Capital Management


Édition du 08 Novembre 2014

Par Stéphane Rolland

Christine Poole, Pdg de GlobeInvest Capital Management

Quelle société est sur votre écran radar ?

Johnson & Johnson (NY., JNJ, 107,94 $ US) est une société de grande qualité. C'est l'une des quatre seules entreprises américaines dont la dette est cotée «triple A». La société a trois divisions : les médicaments, les produits de consommation ainsi que les appareils médicaux et de diagnostic. Avec le vieillissement de la population, les patients auront davantage besoin de médicaments et de diagnostics. Du côté de la consommation, leurs marques, comme Band-Aid, dominent le marché. Cette domination procure un élément de stabilité. C'est également une entreprise innovante. En 2013, près du quart des ventes de Johnson & Johnson venait de produits inventés au cours des cinq dernières années. Johnson & Jonhson augmente son dividende chaque année depuis 51 ans. L'action, qui procure un rendement du dividende de 2,7 %, se négocie à un multiple de 16 fois le bénéfice de 2015. Le récent déclin du titre en Bourse offre un point d'entrée intéressant.

Johnson & Johnson tire 55 % de ses revenus à l'étranger. La forte appréciation du dollar américain plombera-t-elle la rentabilité de ses activités internationales ?

Ça représente un vent contraire, et la société a pris cela en compte dans ses prévisions. Il y a un bon côté à cette médaille pour les investisseurs canadiens. Je crois que le dollar américain restera la devise la plus forte dans un horizon de deux à trois ans. Les investisseurs canadiens qui détiennent des actions libellées en dollars américains devraient obtenir un rendement supplémentaire lorsqu'ils reconvertiront leurs placements en dollars canadiens.

Quel secteur favorisez-vous actuellement ?

Nous regardons davantage les titres individuellement que les secteurs, mais je dois avouer que nous aimons les banques canadiennes. Le recul récent par rapport à leur sommet respectif de 52 semaines crée une occasion d'achat. Les actions des banques se négocient à un multiple de 11 à 12 fois les bénéfices de 2015, tandis que les banques devraient augmenter leur bénéfice de 6 % à 8 % l'an prochain. Leurs dividendes procurent un rendement de 3,5 % à 4 %, et l'augmentation de la rentabilité laisse croire qu'elles seront en mesure d'accroître leurs dividendes. Cela procure une intéressante combinaison de dividendes et de gain en capital. Nos clients détiennent la Banque RBC (Tor., RY, 80,01 $), la Banque TD (Tor., TD, 55,47 $) et la Banque de Montréal (Tor., BMO, 81,73 $).

Christine Poole, Pdg de GlobeInvest Capital Management

Dans l'industrie depuis une vingtaine d'années, Christine Poole est pdg et gestionnaire de portefeuille chez GlobeInvest Capital Management à Toronto. Cette firme gère un actif de 100 M$ à 200 M$.

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.