À surveiller: Suncor, Estee Lauder et Bombardier

Publié le 17/08/2023 à 10:40

À surveiller: Suncor, Estee Lauder et Bombardier

Publié le 17/08/2023 à 10:40

Par Denis Lalonde

Bombardier (BBD.B, 55,43$): une analyse plus détaillée des objectifs dans le secteur de la défense

La direction de Bombardier souhaite tripler ses revenus dans le secteur de la défense durant la seconde moitié de la décennie à plus de 1G$ US annuellement.

«Cela en ferait une composante plus significative du total des revenus de l’entreprise qui aurait, de surcroît, une clientèle bien différente de celle des avions d’affaires», raconte l’analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale.

Ce dernier soutient qu’avec la hausse des dépenses de différents gouvernements dans le secteur de la défense, les objectifs de Bombardier sont «hautement constructifs».

«De plus l’utilisation de la plateforme d’un avion d’affaires pour des missions de surveillance, d’alerte avancée, de reconnaissance et d’intelligence est de plus en plus courante. Les appareils sont plus petits, coûtent moins cher à entretenir, bénéficient d’une autonomie plus longue, sont plus rapides et peuvent voler à une altitude plus élevée», dit-il.

S’il concède que la société concurrente Gulfstream a été historiquement le leader mondial sur le marché de la défense pour les contrats ciblant les plateformes d’avions d’affaires, l’analyste souligne que les appareils Global 6000 et 6500 de Bombardier ont été choisis pour effectuer des missions militaires.

Cameron Doerksen souligne que Bombardier a obtenu quelques succès ces dernières années, notamment auprès du programme Battlefield Airborne Communication Node (BACN) des forces aériennes des États-Unis, du programme de solution aéroportée de contrôle et de détection précoce GlobalEye de Saab, en Suède, et du programme allemand de surveillance aérienne PEGASUS (Persistent German Airborne Surveillance System).

Selon lui, Bombardier est en bonne posture pour remporter d’autres contrats militaires, entre autres pour le programme de surveillance HADES (High Accuracy Detection and Exploitation System) des forces armées américaines (15 appareils), pour le remplacement de jusqu’à 14 appareils utilisés par l’OTAN dans le cadre du programme AWACS (système aéroporté de détection et de contrôle, ou Airborne Warning And Control Systems), sans oublier, si un appel d’offres est lancé, du remplacement des aéronefs multimissions et de lutte anti-sous-marine canadiens (jusqu’à 16 appareils).

«Si Bombardier défense atteint ses objectifs, ce secteur compterait pour environ 10% des revenus de l’entreprise. Avec le secteur des services après-vente, cela voudrait dire qu’environ 30% des revenus de la société seraient moins liés aux cycles économiques des ventes d’avions d’affaires», dit-il, ajoutant que les marges bénéficiaires sur les ventes d’appareils militaires sont habituellement plus élevées que pour les avions d’affaires.

L’analyste réitère sa recommandation de «surperformance» sur le titre de Bombardier et son cours cible sur un an de 93$.

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Disney et BCE

09/02/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Bombardier, Disney et BCE? Voici des recommandations d’analystes.

Bombardier: Éric Martel garde le cap

08/02/2024 | Denis Lalonde

Malgré des résultats supérieurs aux prévisions des analystes, le titre de Bombardier reculait de 10% en fin de matinée.

À la une

Bourse: Nvidia a pulvérisé les attentes, mais quelle sera la suite?

Il y a 33 minutes | Denis Lalonde

BALADO. Après un gain d'environ 240% sur un an, est-il trop tard pour investir dans le titre de Nvidia?

Lynx Air cessera ses activités lundi après avoir demandé la protection de la loi

Il y a 15 minutes | La Presse Canadienne

Le vol inaugural de Lynx Air a décollé il y a moins de deux ans, en avril 2022.

Négociations à TVA: un lock-out n'est pas à exclure, dit PKP

22/02/2024 | Dominique Talbot

Les pourparlers entre la direction et le syndicat se déroulent actuellement en présence d’un médiateur.