À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 14/09/2019 à 10:10

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

Publié le 14/09/2019 à 10:10

Par lesaffaires.com

Dollarama (DOL, 47,67$): La priorité est sur l’achalandage

Le détaillant à petits prix québécois Dollarama vise surtout, actuellement, à augmenter l'achalandage dans ses magasins plutôt que de chercher à accroitre ses marges. C’est la conclusion que porte Keith Hewlett, analyste chez Desjardins, à la suite de la divulgation des résultats du deuxième trimestre de l’année financière 2020 de la société.

En conséquence, l’analyste réitère sa recommandation de «conserver» le titre et il réduit légèrement son cours cible de 49$ à 48$.

Au deuxième trimestre, Dollarama a réalisé des bénéfices par action dilués de 0,45$, ce qui s’avère inférieur à la prévision de 0,48$ de l’analyste de Desjardins. Les ventes des magasins comparables ont augmenté de 4,7%, stimulées par une hausse du trafic de 0,9% et de la grosseur du panier de 3,8%, note l’analyste.

Mais les marges brutes ont été affectées et ont baissé de 130 points de base. Quant aux dépenses générales et d’administration, elles augmentaient de 30 points de base. Toutefois, la direction indique qu’elle ne modifie pas sa prévision quant aux dépenses pour l’ensemble de l’année financière 2020.

Dollarama a pris certaines initiatives afin de stimuler ses ventes, constate l’analyste. Entre autres, elle offre sur ses tablettes un plus grand nombre de produits, comme des boissons et des collations de marques bien connues, à la fois pour consommation immédiate ou pour emporter, dit-il. De plus, elle semble avoir regroupé dans la fourchette de 1,25$ - 1,50$ les prix de ses sacs-cadeaux, renversant ainsi une tendance qui la poussait vers des hausses de prix.

L’analyste conclut qu’il est intéressant que Dollarama ait pu augmenter le nombre de visites de ses clients en offrant de nouveaux produits attrayants. Sans aide de l’inflation, la grosseur du panier augmente, ainsi que le nombre de transactions. Mais le coût en est que les marges brutes sont sous pression. C’est ce qui l’incite à limiter sa recommandation à «conserver».


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Un projet pilote de vente de cannabis pour Couche-Tard en Alberta

06/07/2020 | lesaffaires.com

Le détaillant Fire & Flower ouvrira deux succursales près de celles de Circle K à Calgary et à Grande Prairie.

Cannabis: Organigram Holdings supprime 220 emplois

Le producteur de cannabis de Moncton a indiqué vendredi que les coupes toucheraient le quart de ses employés.

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...