À surveiller: BRP, Boralex et Enerplus

Publié le 06/06/2022 à 10:00

À surveiller: BRP, Boralex et Enerplus

Publié le 06/06/2022 à 10:00

Par Jean Gagnon
Un kiosque de BRP

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de BRP, Boralex et Enerplus? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

BRP (DOO, 90,15 $): les inquiétudes quant à la chaîne d’approvisionnement demeurent très présentes

Le titre du fabricant de produits récréatifs de Valcourt s’est fait secouer vendredi à la suite de la divulgation de ses résultats du 1er trimestre, cédant plus de 10% de sa valeur.

Pourtant, ses résultats surpassaient les attentes, et la demande pour ses produits demeure positive. Mais ce sont les ratés de sa chaîne d’approvisionnement qui inquiètent les investisseurs, souligne Cameron Doerksen, analyste à la Financière Banque Nationale.

Les revenus du trimestre ont été 1,809 million de dollars, sensiblement le même résultat qu’au même trimestre de l’année précédente, mais inférieurs à la prévision de 1 876 M$ du consensus des analystes.

Cependant, les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) ajustés ont totalisé 267 M$ pour le trimestre, surpassant ainsi aisément les attentes qui se situaient à 221 M$.

Les bénéfices par action ajustés ont été de 1,66 $ alors que la prévision se situait à 1,12 $. La direction a même haussé sa fourchette de prévisions de bénéfices par action pour l’année de 10,75-11,00 $ à 11,00-11,35 $.

Les ventes au détail de BRP en Amérique du Nord ont diminué de 9% comparativement au même trimestre de l’année précédente, et ce, principalement à cause d’un manque d’inventaires chez les concessionnaires, note l’analyste de la Financière. Mais si l’on compare aux résultats d’il y a 2 ans, les ventes sont à la hausse d’environ 30% alors que ceux de l’ensemble de l’industrie sont à la baisse de 20%.

Le récent confinement en Chine à la suite d’éclosions de CIVOD-19 continue de poser de sérieux problèmes à la chaîne d’approvisionnement. Conséquemment, la firme s’est bâti un inventaire de travaux en cours, utilisant ainsi 454 M$ de flux de trésorerie libre durant le trimestre, note l’analyste.

La direction indique que la chaîne d’approvisionnement va s’améliorer durant la 2e moitié de l’année. Toutefois l’analyste en doute. Mais il ne s’en inquiète pas outre mesure, car il croit que cet inventaire en cours sera éventuellement converti en encaisse.

L’analyste maintient sa recommandation «surperformance» et son cours cible de 136,00 $.

 

Boralex (BLX, 40,57 $): des perspectives fort intéressantes à New York

Sur le même sujet

Boralex dévoile un bénéfice net de 14M$ au deuxième trimestre

Boralex n’a pas participé à un récent appel d’offres d’Hydro-Québec.

À surveiller: Boralex, Air Canada et Canopy Growth

05/07/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Boralex, Air Canada et Canopy Growth ? Voici quelques recommandations d’analystes.

À la une

Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

L’augmentation de la fraude numérique peut être attribuée à l’évolution de l’économie vers des niveaux prépandémiques.

Déconstruire les vieux mythes

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Les objectifs d’Equinor, BP et Shell «incompatibles» avec l’accord de Paris

13:30 | AFP

Les scénarios parviennent pas à limiter le réchauffement et dépasseraient largement la limite de 1,5 °C.