À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Chorus Aviation

Publié le 05/03/2024 à 08:24

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Chorus Aviation

Publié le 05/03/2024 à 08:24

Par Catherine Charron

La lancée que la société auparavant connue sous le nom de SNC-Lavalin connait depuis les douze derniers mois, surtout grâce à sa division de service conseil en génie, est loin de s'essouffler, croit Sabahat Khan de RBC Marchés des capitaux. (Photo: Les Affaires)

Que faire avec les titres d'AtkinsRéalis, de Boralex et de Chorus Aviation? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée par les analystes.

AtkinsRéalis (ATRL, 51,08$): un élan qui devrait se poursuivre

Selon toutes vraisemblances, AtkinsRéalis est en bonne posture pour que sa solide performance du quatrième trimestre de son exercice 2023 se poursuive en 2024 d’après Sabahat Khan de RBC Marchés des capitaux.

En effet, la société a généré des revenus de 2,3 milliards de dollars (G$) au dernier trimestre, a-t-elle dévoilé le 1er mars 2024, ce qui est bien au-dessus de ce que le consensus des analystes laissait présager. Son bénéfice avant intérêts et impôts a atteint 232,2 millions de dollars (M$), tandis que Sabahat Khan et le consensus misaient respectivement sur 203,5 M$ et 218 M$.

Son effet de levier a aussi glissé d’un multiple de 2,7x au troisième trimestre à 1,8x au quatrième trimestre, alors que l’entreprise dispose en tout de 1759 M$ en capitaux disponibles à court terme.

La lancée que la société auparavant connue sous le nom de SNC-Lavalin connait depuis les douze derniers mois, surtout grâce à sa division de service conseil en génie, est loin de s'essouffler, croit l’analyste

Son carnet de commandes est bien rempli, la demande étant encore forte autant pour ses conseils en génie que pour l’énergie nucléaire, sans compter que de nombreuses occasions de croissance devraient lui sourire, estime-t-il. Pour répondre à la demande, la société qui comptait déjà près de 34 000 employés en 2022 a embauché près de 3350 professionnels l’an dernier, rappelle Sabahat Khan.

Il rapporte que la direction d’AtkinsRéalis compte générer des flux de trésorerie positifs en 2024, et qu’elle serait ouverte à d’éventuelles acquisitions de petits joueurs aux États-Unis.

Elle est aussi en bonne posture pour réduire son effet de levier, sans compter qu’elle réduira son exposition aux contrats de construction clés en main à prix forfaitaire, ce qui gruge généralement les flux de trésorerie.

En s’appuyant sur la somme de ces parties, l’analyste fait passer son cours cible de 53$ à 63$, afin de mieux représenter cette performance attendue de la part de la société. Son calcul cumule le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement tiré de chacune de ses divisions, soit le service-conseil en génie, l’énergie nucléaire et Linxon selon un multiple respectif de 12,5x, 11,5x et 7x.

Les deux premiers, moins importants que celui que ses pairs tirent de leurs propres divisions, est similaire à la moyenne de la dernière année, précise l’analyste, qui maintient sa recommandation à «surperformance de secteur».

Boralex (BLX, 29,32$): les pales tournent à plein régime

Sur le même sujet

À surveiller: Tesla, AtkinsRéalis et Alithya

14/06/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres Tesla, AtkinsRéalis et Alithya? Voici des recommandations d’analystes.

À surveiller: Corus Entertainment, Alimentation Couche-Tard et Bird Construction

Mis à jour le 11/06/2024 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Corus, Alimentation Couche-Tard et Bird Construction? Voici des recommandations.

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.