À surveiller: Bombardier, Embraer et Boeing

Publié le 06/07/2018 à 09:57

À surveiller: Bombardier, Embraer et Boeing

Publié le 06/07/2018 à 09:57

Par François Pouliot
Boeing (BA, 333,39$ US): une petite transaction pour un grand

Canaccord Genuity renouvelle une recommandation "conserver".

Tel qu'indiqué précédemment, Boeing et Embraer annoncent la création d'un nouveau joint-venture pour les avions commerciaux et d'affaires d'Embraer. En vertu de l'entente, Boeing obtient 80% de la nouvelle entité et Embraer 20%. L'entente devrait être complétée vers la fin de 2019. Le nouveau partenariat est évalué à 4,75 G$ US.

Ken Herbert indique qu'avec ce partenariat, Boeing aura maintenant une offre d'appareils à partir d'appareils de 70 passagers ce qui lui permet de devenir une entreprise offrant à peu près tous les niveaux d'appareils commerciaux (a one-stop shop).

D'un côté financier, il note que l'investissement n'est pas significatif pour Boeing, alors que les revenus de 3 G$ US projetés pour la nouvelle entité dans son ensemble, ne représentent que 4% des revenus totaux de l'entreprise.

L'analyste reconnaît que l'entreprise a du rattrapage à faire sur le nouveau partenariat Airbus-Bombardier à propos du CSeries. Il voit surtout de la création de valeur survenir grâce à une plus forte intégration verticale, des économies chez les fournisseurs et des opportunités de services.

M. Herbert note que la direction ne s'attend pas à ce que les appareils d'Embraer viennent cannibaliser son marché de 737.

La cible est maintenue à 350$ US.

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

L'ordinateur personnel revient en force grâce au télétravail

Il y a 1 minutes | AFP

«Ce qui reste à déterminer c’est si la demande et le haut niveau d’utilisation vont se poursuivre pendant la récession».

Les producteurs serricoles obtiennent un tarif préférentiel d'Hydro-Québec

L’annonce de vendredi étand ce tarif préférentiel aux producteurs dont la puissance installée est de 50 kW.

Pourquoi indexer ses revenus de retraite?

EXPERT INVITÉ. Il faut toutefois réaliser que viser un revenu global indexé coûte cher, très cher.