Serez-vous victime de Darwinisme numérique en 2020?

Publié le 23/12/2019 à 11:39

Serez-vous victime de Darwinisme numérique en 2020?

Publié le 23/12/2019 à 11:39

Une statue de Charles Darwin

Une statue de Charles Darwin (Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. C’est en décembre que les gourous du marketing sortent de leur tanière pour nous inonder de leurs prédictions annuelles. Et pour cause, les nouvelles tendances abondent dans notre secteur d’activités.

Perdu dans ce brouhaha de nouveautés, vous vous sentez peut-être comme un dinosaure qui peine à suivre la parade. Pas de panique, c’est normal… et à la fois inquiétant, peut-être au point de penser à Charles Darwin et à ses théorie de l'évolution et de la sélection naturelle. Or, aucune entreprise n’a envie d’être la victime d’un «Darwinisme numérique» pouvant éventuellement la rayer de la carte. 

À contrario, le fait de butiner d’une tendance à l’autre et de modifier son plan de match au gré des modes est tout aussi dangereux. Qui se souvient de Google Plus, de Vine ou de Yik Yak? 

J’ai longtemps pensé que pour avoir du succès en marketing, il fallait se protéger de tout ce bruit et se concentrer sur l’essentiel: une stratégie forte et une discipline de fer dans l’exécution. Il faut cependant admettre que les changements sont tellement intenses dans notre industrie actuellement qu’il faut aussi garder une ouverture à la fois sincère, mais prudente, face à la nouveauté. 

Comment élever son jeu d’un cran en 2020 en suivant les tendances numériques?

C’est d’abord au niveau des outils et de la productivité qu’il faut rester vigilant. Il existe aujourd’hui un nombre extravagant de solutions peu coûteuses vous permettant de gagner du temps tout en augmentant la performance de votre marketing. Un bon exemple de cette évolution: Mailchimp. D’une solution de base pour envoyer des courriels de masse, ce petit logiciel est devenu une belle alternative d’automatisation marketing qui permet aujourd’hui de développer une expérience personnalisée pour votre client, tout au long de son parcours. Les petites entreprises qui utilisent ces nouvelles fonctionnalités sont pourtant trop rares.

Quant aux nouveautés numériques à proprement parler, ce qui retient l’attention des spécialistes marketing en 2020 n’est pas encore à la portée de la majorité des PME québécoises. Entre l’intégration de l’intelligence artificielle à nos pratiques, la recherche visuelle et vocale ou l’hyperpersonnalisation, nous avons bien d’autres priorités! 

Je suggère plutôt de mieux comprendre et d’appliquer plus efficacement les tendances numériques dont tout le monde parle depuis plusieurs années. Celles qui sont là pour rester et que vous n’avez pas encore maîtrisées complètement.

L’utilisation de vidéo dans votre stratégie de diffusion numérique est un bon exemple de ma philosophie du «faire moins, mais faire mieux». Investir pour créer des vidéos peut coûter cher, mais la popularité de cette tendance ne se dément pas depuis plusieurs années. Il s’agit d’une valeur sûre. Google récompense leur utilisation avec de meilleures performances SEO et les réseaux sociaux offrent aujourd’hui de nouvelles occasions de les distribuer, notamment avec le contenu vidéo en direct. Pour rentabiliser votre investissement, pensez toutefois à aller plus loin :

  • Transcrivez le script et utilisez-le pour produire un blogue et améliorer le référencement de votre vidéo sur YouTube;
  • Produisez une version avec sous-titres pour une meilleure performance sur les médias sociaux;
  • Utilisez la trame audio pour créer un balado (podcast);
  • Créez des micro-vidéos qui serviront d’hameçons pour vos campagnes de courriels ou enrichirons vos présentations de vente et votre site web. 

 

En plus des vidéos plus traditionnelles (sur des produits ou l'entreprise), pensez à intégrer une stratégie de vidéo 1:1 à vos pratiques de marketing, de développement d’affaires ou de recrutement. Il est vraiment très facile de créer des vidéos sur un téléphone et de les envoyer par messagerie LinkedIn à un prospect, par exemple. 

Les possibilités vidéo sont infinies. Avez-vous déjà essayé un enregistrement à 360 degrés qui permet à l’usager de voir tout ce qui se passe autour de la caméra? Cette expérience immersive risque de faire sa marque en 2020 avec le coût des équipements nécessaires à la baisse.

 

Ce qu’il faut retenir

Cet exemple à propos de l’utilisation des vidéos démontre bien l’avantage de maîtriser toutes les facettes d’une tendance éprouvée. Cette stratégie va nécessairement générer un plus gros rendement sur votre investissement que de tenter d’exploiter une multitude de nouvelles tendances de manière superficielle.

En analysant avec intelligence les nouvelles tendances et en choisissant vos batailles de manière pragmatique, votre marketing ne risque pas d’être la victime de l’évolution des pratiques, bien au contraire.

 

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

Les recettes publicitaires de Google devraient baisser aux É.-U.

22/06/2020 | AFP

Le duopole Google-Facebook va se transformer en « triopole » avec la montée d’Amazon.

À la une: concilier productivité et santé des employés

Édition du 17 Juin 2020 | Les Affaires

Le printemps a été éprouvant, néanmoins, les prochains mois seront cruciaux pour la relance.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.