Votre équipe marketing bientôt remplacée par des robots?

Publié le 29/10/2019 à 06:06

Votre équipe marketing bientôt remplacée par des robots?

Publié le 29/10/2019 à 06:06

L'heure est aux changements... (Photo: Alex Knight/Unsplash)

BLOGUE INVITÉ. L’intelligence artificielle (IA) fait aujourd’hui partie intégrante de nombre d’objets et de services prisés des consommateurs: cellulaire, voiture, jeu vidéo, médias sociaux… Et son avancée est foudroyante.

Ainsi, Google a annoncé la semaine dernière que la prochaine mise à jour de son moteur de recherche permettra «l’analyse et l’interprétation de phrases longues et complexes», ce qui devrait, entre autres, changer radicalement la logique SEO traditionnelle basée sur des enfilades de mots-clés.

De telles avancées sont susceptibles de modifier radicalement notre façon de faire du marketing. Plusieurs employés pourraient même se voir tout simplement remplacés par des robots. Ni plus ni moins.

Alors, de quoi aura l’air votre équipe marketing de demain?

Moins d’analystes

Notre capacité à générer de la donnée marketing est actuellement supérieure à la capacité d’analyse de l’être humain. Il s’agit là de la grosse déception liée au Big Data.

Pourtant, une utilisation judicieuse du data est on ne peut plus précieuse, en matière de marketing :cela permet d’améliorer le ciblage, la personnalisation et ultimement l’expérience usager, ce qui peut ensuite se traduire en ventes. Avec l’avènement de l’IA, le besoin de se doter d’une imposante équipe d’analystes de données devrait par conséquent diminuer puisque la consolidation de données, son interprétation et sa modélisation pourront être bientôt robotisées.

Un service à la clientèle robotisé

Les chatbots (ces robots qui simulent la conversation humaine) n’ont pas rempli toutes leurs promesses, ces dernières années. Après un certain engouement, plusieurs entreprises les ont laissés tomber.

Pourtant, avec les dernières avancées en matière d’IA, l’idée de discuter avec un robot ne tient plus de la science-fiction, tant pour les conversations écrites que vocales. Si l’incompétence des assistants vocaux Siri ou Alexa peuvent parfois nous faire enrager, il faut admettre que cette technologie fait actuellement des progrès de géant. La capacité des robots à répondre adéquatement à des questions humaines pourrait, donc, s’améliorer jusqu’à remplacer certains représentants du service à la clientèle. Certes, ce n’est pas demain la veille, mais on se rapproche assurément d’une utilisation plus étendue des robots conversationnels à l’oral, comme à l’écrit.

Des rédacteurs poussés vers la sortie

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la rédaction est une spécialité que les robots sont de plus en plus capables de performer avec brio. Avec des plateformes comme Phrasee, il est aujourd’hui possible de générer artificiellement, en 20 langues, des lignes d’objets de courriels qui augmentent le taux d’ouverture ou des appels à l’action qui favorisent le taux de clics. La rédaction de descriptions de produits et d’autres tâches rédactionnelles descriptives sont également bien gérées par l’IA.

À cela s’ajoute le fait que ce n’est là que la pointe de l’iceberg. L’entreprise OpenAI, coprésidée par Elon Musk, a récemment annoncé avoir mis au point un générateur de contenu si puissant qu’il est en mesure de rédiger des articles de presse et des œuvres de fiction. De quoi donner la frousse aux rédacteurs professionnels!

Bref, que nous réserve l’avenir?

Malgré tous les progrès que l’IA promet aux départements marketing des organisations, il n’en reste pas moins que certaines qualités humaines sont difficilement imitables par la machine; notamment, la patience, le jugement ou la capacité de gérer l’incertitude. L’IA nous permettra de plus en plus d’accéder à une foule d’informations fiables et remplacera certainement quelques employés au fil du temps. Mais la gestion du marketing et de sa stratégie demeure encore une sphère encore inaccessible aux robots.

En résumé, il est difficile de dire ce à quoi aura l’air le département marketing du futur, mais il est indéniable qu’il sera plus intelligent, à tous les points de vue!

À propos de ce blogue

Stéphanie Kennan est présidente de Bang Marketing, une agence de branding et de marketing Web située à Montréal. Elle travaille auprès des PME québécoises depuis 1998 et se spécialise en marketing B2B. Stéphanie Kennan est également auteure du livre Mon site web chez le psy publié aux Éditions Transcontinental.

Stéphanie Kennan

Sur le même sujet

Managers, vous êtes dans la mire de l'IA!

24/10/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Le désamour des employés pour leurs managers est tel qu'ils préféreraient avoir affaire à un robot.

C2RO: Se conformer au RGPD pour se démarquer

22/10/2019 | Pascal Forget

Pour faciliter sa croissance en Europe la start-up montréalaise C2RO se conforme davantage au RGDP.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.